Angleterre : « Meurs musulmans, meurs » écrit sur un temple sikh

La Gazette Live rapporte que plutôt dans la semaine des tags racistes ont été retrouvés sur le mur d'un temple sikh de Thornaby se situant dans le North Yorkshire en Angleterre. Encore un qui a confondu le turban sikh avec un couvre chef arabe….

Un de ces tags, apparu dans la nuit de mardi à mercredi, appelle clairement à la mort des musulmans « die muslims, die ». Un autre appelle carrément à celle d'Allah « death to Allah » et un autre à la suprématie de la race blanche « white power ».

La police a déclaré qu'elle enquêtait sur l'incident et qu'elle était ouverte à toutes informations concernant cette affaire.

Cet événement a suscité de vive réaction surtout sur les réseaux sociaux après sa découverte. Peter Brennan, membre de l'Association des Résidents de Village Park (VPRA) a dénoncé un acte « dégoûtant« . « Ceci est absolument dégoûtant – les gens doivent être conscients de cette sorte de folie« , a-t-il déclaré à la Gazzette Live. Il avait immédiatement prévenu le Conseil de Stockton afin que ces horreurs soient enlevées le plus vite possible.

« Les vandales étaient évidemment ignorants mais la haine était réelle » accuse-t-il.

« Le centre du temple et de la communauté est une partie bien respectée de notre ville et de la communauté« .

« Cette attaque ne reflète en rien les sentiments chaleureux qui sont ressentis envers la communauté sikh à Thornaby« .

Il a félicité le Conseil pour sa « réponse rapide » à effacer ces graffitis de mauvais goût.

Cette dégradation arrive quelques semaines après qu'un voleur ait dérobé de la nourriture et des vêtements dans le Centre communautaire sikh, Shri Guru Nanak Gurdwara, à Stockton-on-Tees.

En effet, selon la police un témoin a vu une femme blanche aux cheveux blonds le vendredi 14 août dernier vers 3 heures du matin entrer dans ledit temple et ressortir avec un chariot contenant nourritures et vêtements.

Selon des chiffres de la police anglaise les attaques raciales ou religieuses aggravées ou les crimes de harcèlement s'y référant – tels que l'abus raciste verbal ou écrit – sont passés de 15 249 à 17 605 entre 2012 et 2014.

Source : Rt.com, Reuters, AFP, GazetteLive.co.uk