Angleterre : Une pétition pour que la fête de l’Aïd soit un jour férié

D’après Larédac’ à 22h01 le 02 Juin 2014

Imaginez que la fête de l’Aïd soit un jour férié en France, même les deux ! Cela éviterait énormément de problèmes de planning pour beaucoup d’entre nous ! Bon on a dit « imaginez » parce que chez nous ce n’est pas prêt d’arriver ! 

Par contre en Angleterre cela semble bientôt possible avec une pétition qui tourne sur internet demandant l’introduction dans les calendriers britanniques de jours fériés pour les fêtes de l’Aïd ainsi que la fête hindou Diwali.

Ladite pétition a déjà récolté pour l’instant 119000 signatures sachant qui lui reste encore trois bons mois pour augmenter ce chiffre qui est déjà dépassé largement les 100000 signatures minimums requises pour que la question soit débattue au Parlement et cela selon une loi votée en 2011.

Mais cela reste complexe car comme tout pays européens, les jours fériés se référent essentiellement à la religion chrétienne ou au date historique du pays.

De plus qu’il y a déjà une pétition, qui n’a recueilli pour l’instant qu’une trentaine de signatures,  diffuser par des chrétiens demandant eux aussi que le St George’s Day ainsi que le St David’s Day soient des jours férié. Pour cette raison, La pétition pour les fêtes des minorités religieuses risque de ne pas très bien passée. 

Au sein même des communautés concernées par cette pétition les avis divergent, les différents responsables religieux semblent divisés comme c’est le cas de Vinod Popat, prêtre hindou, qui ne pense pas que cela soit une bonne idée « Je ne crois pas que ce soit une bonne idée. Combien y-a-t-il de fêtes dans toutes les religions ? Devraient-elles toutes être des jours fériés ?« , soulignant au passage que les fêtes de Diwali, à l’instar de l’Aïd, changé de date chaque année. Mais il n’y a pas que les responsables religieux qui en discutent, les politiques aussi se sont mis de la partie opposant les « pour » et les « contre ».

Quant à Jon Timmis, l’homme à l’origine de cette initiative, il déclare « je crois, vu le nombre de musulmans et d’hindous dans ce pays, il est tout simplement normal de les autoriser d’avoir les jours les plus importants de leur foi reconnus dans la loi« .

Source : Ajib