Apartheid zioniste : Des Palestiniens interdits de circuler dans des autobus …

Photo Afp : Des Palestiniens montent dans un bus en Cisjordanie pour aller travailler en israël

Des milliers de Palestiniens de Cisjordanie (92 000) se rendent chaque jour dans le territoire de l’état zioniste pour y travailler. À partir de ce mercredi 20 mai, ils ne ne devaient plus rentrer chez eux dans les mêmes bus que les Israéliens, c’est ce qu’avait indiqué une responsable du ministère de la Défense. Cette menace avait déjà été lancée plusieurs fois, maintenant elle devait être appliquée mais l’état sioniste a reculé ce matin. Bibi the king lui-même a trouvé cette directive « inacceptable« .

Avant cette annonce de Bibi, Shalom Akhshav (la Paix Maintenant), une ONG opposée à la colonisation, avait mentionné que l’application officielle de cette mesure de séparation était « sans précédent » depuis le début de l’occupation de la Cisjordanie. Elle est réclamée par le lobby des colons depuis des années. Cette mesure aurait rallongé très sérieusement le temps de transport pour des dizaines de milliers de Palestiniens, avec les interminables attentes aux Checkpoints sans oublier et les vindictes et humiliations de « soldats » arrogants…..

Interrogée par l’AFP, Hagit Ofran, une dirigeante de la « Paix Maintenant » avait affirmé que « l‘application de cette mesure » était « sans précédent« . « Il y a eu des tentatives dans le passé pour imposer ce genre de séparation, mais qui n’ont pas été suivies d’effet« , a-t-elle ajouté.

« Cette décision et la poursuite de la colonisation prouvent que les colons nous mènent droit à un régime d’apartheid et à une faillite morale« , a ajouté Hagit Ofran.

L’apartheid au nom de la sécurité d’israël

Sur la radio publique, le ministre de la Défense Moshé Yaalon, qui est à l’origine de cette décision, avait avancé ce système apartheid comme une expérience dont il aurait tiré les leçons « à l’issue de la période d’essai de trois mois« . Estimant que ces dispositions devaient permettre de « mieux contrôler les Palestiniens qui sortent d’israël et de réduire les dangers de sécurité« .

À l’AFP, une responsable du ministère, qui a préféré resté anonyme, avait déclaré que « les Palestiniens qui travaillent en israël devront à partir de mercredi revenir chez eux par le même point de passage sans prendre les autobus utilisés par les résidents de Judée-Samarie« , en Cisjordanie occupée.

Lire aussi : Aveu ? Pour l’État zioniste, « le Hamas ne veut pas d’escalade »!

Un député du « Foyer juif », un parti nationaliste religieux membre de la majorité du Premier ministre Benjamin Netanyahu, Mordehaï Yogev, a expliqué à la radio qu’il menait depuis trois ans une campagne avec d’autres représentants des colons pour interdire aux Palestiniens l’accès aux autobus israéliens.

« A leur retour du travail, les Palestiniens remplissaient les autobus si bien qu’il n’y avait plus de place pour les Israéliens. De plus, les femmes israéliennes notamment les soldates étaient souvent victimes d’agressions sexuelles« , a affirmé Mordehaï Yogev, dont le parti milite pour la colonisation des territoires palestiniens.

Selon lui, « il ne s’agit en aucun cas d’apartheid. La situation était tout simplement devenue insupportable. Tous les hypocrites dans le monde et parmi nous peuvent dire ce qu’ils veulent, mais la situation était devenue insupportable« .

La radio de l’armée a toutefois indiqué que les responsables militaires n’étaient pas favorables à cette séparation préconisée par les colons. Selon eux, les risques d’attentats étaient minimes dans la mesure où les autobus qui auraient pu être visés transportaient de nombreux Palestiniens.

Fort heureusement cette mesure a été annulée, ordonné par Bibi the King lui-même qui a jugé ces dispositions « inacceptable » selon son entourage.

Selon un récent rapport de la Banque d’israël, 92.000 Palestiniens sont employés en israël de façon légale ou illégale.

Jérusalem-Est: un Palestinien tué après avoir foncé sur des policiers israéliens

Un Palestinien – désespéré, ne supportant plus les injustices infligés à son peuple – a foncé sur des gardes-frontières de l’état zioniste avec sa voiture ce mercredi matin à Jérusalem-est, blessant modérément deux d’entre eux, avant d’être abattu, a indiqué la police.

Plusieurs attaques à la voiture bélier ou au couteau de la part d’individus isolés ont eu lieu ces derniers mois à Jérusalem, dans le territoire de l’état zioniste et en Cisjordanie, la très grande majorité visant des militaires israéliens.

Source : Afp, Reuters, Haaretz, Agence Wafa, Ma’an News Agency…