Bachar al-Assad : Je vous bombarde ! Je vous pardonne si …

Le président syrien Bachar al-Assad, dans un élan de « cynisme humaniste » a décrété jeudi une amnistie pour tous les rebelles qui rendraient les armes, selon l'agence officielle Sana alors que les insurgés sont totalement assiégés dans la métropole d'Alep.

bashar al assad jokes« Toute personne portant les armes (…) et étant recherchée par la justice (…) est exemptée de la totalité de la peine si elle se rend et dépose les armes dans les trois mois suivant la date de publication de ce décret« , indique le texte de la présidence reproduit par Sana.

A lire : Bachar al-Assad déterminé à reconquérir toute la Syrie

-Je bombarde vos maisons et vos familles et je vous pardonne si vous déposez les armes – Al-Assad avec ses alliés bombardent et tuent des civils (y compris les familles des combattants) et se présente comme un bienfaiteur ?

D'après le décret, est également exemptée de sanction toute personne ayant libéré, sans contrepartie, un otage qu'il détenait.

Ce décret est intervenu au moment même où la Russie, grand allié d'Assad, annonçait le lancement d'une « opération humanitaire de grande ampleur » à Alep, deuxième ville du pays, avec la création de couloirs humanitaires pour les civils et les combattants prêts à rendre les armes.

relire : Poutine : Assad a fait « beaucoup d’erreurs au cours du conflit » / L’asile pour Assad en Russie ?

Alors que les quartiers rebelles d'Alep sont totalement assiégés depuis le 17 juillet dernier, par les forces du régime et aucune aide internationale n'a pu entrer dans ces secteurs depuis la première semaine du mois .

D'après l'opération annoncée par les Russes , trois couloirs humanitaires seraient formés avec les forces gouvernementales pour venir en aide et réapprovisionner les civils et « les combattants souhaitant déposer les armes« .

Un quatrième couloir humanitaire, doit être ouvert, dans le nord de la ville, afin de permettre « le passage en sécurité des combattants armés« .

Hier, les avions du régime ont lancé sur le secteur rebelle des tracts montrant un plan des quatre corridors en question, selon le correspondant de l'AFP sur place.

Les médias officiels relaient depuis deux jours un appel de l'armée exhortant les habitants des quartiers aux mains des insurgés à « rejoindre la réconciliation nationale et à chasser les mercenaires étrangers« , en référence aux rebelles.

Alep, ex-capitale économique de Syrie et un des principaux fronts du conflit en Syrie, est divisée depuis 2012 entre des quartiers tenus par le régime à l'ouest et d'autres contrôlés par des insurgés à l'est.

La rupture stratégique entre al-Nosra et « al-Qaida »

fabius_sponsor_al_nosra2La branche syrienne du réseau « al-Qaïda » (si réseau il y a?) , le Front al-Nosra, a annoncé la rupture des liens avec sa « maison-mère » au nom duquel elle combattait depuis 2013.

Dans une vidéo où apparait pour la première fois son chef Abou Mohammad al-Jolani, celui-ci annonce également que son groupe change de nom. Al-Nosra s'appellera désormais le «Front Fateh al-Cham».

La rupture ressemble à un divorce par consentement mutuel, dans l'intérêt bien compris des combattants et rebelles en Syrie.

Le Front al-Nosra, qui combat le régime Assad, a annoncé son divorce de l'organisation centrale. C'est son chef Abou Mohammad al-Jolani qui a pris la parole dans une vidéo diffusée par la chaîne de télévision qatarie al-Jazeera.

Dans la foulée, al-Nosra change de nom et se rebaptise «Front Fateh al-Cham», ce qui signifie « Conquête de la Syrie en arabe ». Un changement de marque qui pourrait avoir pour objectif de protéger les 8 000 combattants du groupe des frappes de la coalition et des chasseurs russes.

Une rupture qui ne convainc pas Washington qui continue à parler de groupe terroriste. « Nous ne voyons aucune raison de penser que leurs actions ou leurs objectifs sont devenus différents » après cette annonce de rupture, a indiqué dle porte-parole du département d'Etat, John Kirby.

Al-Nosra est apparu officiellement en Syrie en janvier 2012, dix mois après le début de la révolte pacifique contre le régime de Bachar al-Assad.

L'EI exécute 24 civils après la prise d'un village du Nord

Les combattants de l’état dit « islamique » (EI) ont assassiné 24 civils après leur prise d'un village près de Minbej, une localité du nord de la Syrie théâtre de combats avec une alliance kurdo-arabe, a indiqué vendredi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

« L'EI a exécuté au moins 24 civils durant les dernières 24 heures après s'être emparé jeudi du village de Boueir, à 10 km au nord-ouest de Minbej, après des combats avec les Forces démocratiques syrienne (FDS)« , selon l'OSDH.

Sources : Agence Sana, OSDH, AFP, L'Orient le Jour, Reuters….

————————————————————————————————————————————-

Rappel : Le projet américano-israelien Nabucco

De l’autre côté, le Ministre du pétrole de l’Iran Ali adjoint Mejidi a indiqué que le projet Nabucco, qui a été mis en attente l’année dernière, est maintenant de retour sur la table…

Alors que la crise Ukrainienne mais à mal les relations entre la Russie et l’Europe… Se pose la question de l’approvisionnement en gaz naturel…

Comme l’EU veut sanctionner la Russie, la Russie peut à son tour sanctionner les pays européens les plus dépendants de son approvisionnement…

D’où le fait de trouver une alternative, et l’Iran semble susceptible de répondre à la demande européenne.

C’est pour cela que le ministre adjoint du pétrole en Iran, Ali Mejidi, a indiqué que le projet Nabucco, qui a été présenté comme une alternative au gaz russe avec la possibilité de remplir une grande partie de la nécessité pour l’Europe avant d’être mis en attente l’année dernière, est maintenant de retour sur la bonne voie.

S’adressant à la presse russe, Mejidi a confirmé que deux délégations distinctes ont été envoyés en Europe. « Avec Nabucco, l’Iran peut fournir l’Europe en gaz. Nous sommes la meilleure alternative à la Russie« , a-t-il dit.

Mejidi a également déclaré que si un certain nombre de routes pour acheminer le gaz vers l’Europe sont à l’étude, celle de la Turquie est la « bonne. »

Le projet Nabucco, qui a été présenté pour la première fois en 2002, prévoit d’acheminer le gaz vers l’Europe via la Turquie, la Bulgarie, la Roumanie, la Hongrie et l’Autriche. Le projet permettra également de pomper 31 milliards de mètres cubes de gaz naturel azerbaïdjanais et irakien en Europe.

Source : worldbulletin.net, revoir : fin d'article – L’Iran va envoyé de l’aide humanitaire à Gaza