Belgique : Cas d’islamophobie recensé au sein de la police belge

D’après larédac’ à 21h29 le 04 Mars 2015

Le sentiment anti-Islam et/ou anti-musulman on le sait maintenant n’a plus de frontière, la France a expatrié ce sentiment comme une marchandise à travers l’Europe et le monde. De la France au Canada en passant par la Belgique nombreuses histoires d’abus et de stigmatisations ont été dénoncées depuis un certain moment.

La dernière trouvée nous vient de la Belgique justement et concerne un rapport qui fait état d’une dizaine de plaintes de policiers majoritairement postés dans la région de Bruxelles-Capitale mais aussi à Liéges et à Charleroi. Ces plaintes incriminent des polices locales telle la police fédérale.

Un fait traumatisant arrivé à un policier d’origine marocaine a décidé ses collègues à se confier. Le fait remonte au dimanche 11 janvier, pendant une marche de solidarité avec la France à Bruxelles. Selon Fouad Benyekhlef, administrateur de Muslims Rights Belgium, ces plaintes sont bien en relation avec l’événement de la marche « le fait qu’un policier ait fini par se faire braquer par un de ses collègues a décidé les autres policiers à parler« .

Depuis les attentats survenus à Paris, l’ambiance au sein de la police belge s’est sensiblement dégradée. Certains policiers ne se cachant plus crachent ouvertement leur haine de l’autre au visage de leurs victimes allant jusqu’à ne pas vouloir travailler avec un collègue musulman. En effet, Mr. Benyekhlef souligne qu’un des policiers a dû patrouiller seul et ce malgré les consignes de sécurité mise en place après les menaces d’attentats en Belgique et en France car aucun de ses collègues n’ayant accepté de travailler avec lui.

Muslims Rights Belgium recommande, pour stopper ce genre de comportement qui a infecté le personnel de la police, de mettre en place des formations spécifiques mais surtout de créer une association de policiers de confession musulmane prenant pour exemple ce qui se fait pour les policiers de la communauté LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transgenres) qui ont mis en place « Rainbow Cops Belgium ». Cette association, qui se devra d’être indépendante, pourrait ainsi se charger du suivi des plaintes dénoncées par les policiers victimes d’actes ou de propos islamophobes ou racistes.

Source : Levif.be