Birmanie : Une directive interdit tout organisation anti-musulmane

D’après Hamzatou à 13h48 le 14 Septembre 2013

Nous avions vu le 11 Septembre que les choses allaient changer pour nos frères et soeurs musulmans de Birmanie : les Rohingya, qui pour rappel est la minorité la plus persécutée au monde. En effet dans une vidéo nous avions pu voir les différents représentants musulmans et bouddhistes ensemble autour d’une table pour signer l’arrêt des violences qui se sont propagées à travers tout le pays.

Hé bien Dieu est grand et n’abandonne pas ses fidèles créatures puisque après la signature de ce traité, une directive officielle du gouvernement, présentée par des moines, vient d’être publiée pour interdire la création d’organisations basées sur le mouvement 969, mouvement créé par le moine Wirathu qui depuis son délire d’extermination des musulmans birmans se fait appelé par les médias (pour ceux qui ont pris le temps d’en parler bien sûr) « le moine SS ».

Ashin Baddanda Guna Linkara vice-président du comité à Rangoun a affirmé qu' »ils n’ont reçu aucune permission et veulent tout de même former une organisation et mettre en place des lois pour protéger leur nationalité ». Le comité vise à surveiller les actes et l’influence d’un mouvement en particulier responsable de violence contre des musulmans.

Donc cette directive est mise en place pour empêcher à l’avenir d’autres formations d’organisation islamophobe ressemblant au mouvement 969. Dans une récente déclaration le moine Mandalay Wirathu s’est dit « avoir le coeur brisé » en constatant les violences perpétrées contre les musulmans et a affirmé son désir d’aider les communautés à faire la paix. Un comble pour celui qui a mis en marche cette violence, et qui avait qualifié les mosquées de « bases ennemies » et c’est lui aussi qui avait interdit les unions interreligieuses. Néanmoins le moine « épurateur » a tout de même souligné que la directive de non démocratique.

Le comité avait déjà dans le passé, en 2007 exactement, mis en place une directive interdisant aux moines de participer à des « affaires laïques », cette directive été à l’encontre de milliers de moines qui étaient à la tête de la « révolution safran » mais cette directive n’a pas était écouté à l’époque.

Le porte-parole du Président Thein Sein, Ye Htut, a déclaré qu’une partie seulement des 500.000 moines de Birmanie ont pris parti aux violences causées contre la communauté musulmane et que certains moines étaient venus en aide aux musulmans pour leur sauver la vie durant des affrontements.

Espérons que le moine Wirathu et ses fidèles respectent cette directive.

Pour ceux et celles qui ne savent pas ce que vivent nos frères et soeurs voici un petit reportage :

Source : ZamanFrance, youtube