Ce que nous avons manqué cette semaine

D’après Larédac’ à 12h52 le 06 Octobre 2013

Lundi

La vidéo de l’humiliation que l’armée israélienne a fait subir à Marion Fesneau-Castaing la diplomate française.

Nous avions vu ensemble cette diplomate française lâchement trâinée au sol par l’armée israélienne. Nous avions vu aussi la version d’Israël qui encore une fois se fait passer pour la victime. Et la France dans tout cela ? A part avoir fait une petite lettre pour demander ce qui s’était passé, la France a bien courbé l’échine devant Israël ne soutenant même pas son émissaire tout au contraire la France sous couverture d’un rappel administratif humilie sa diplomate un peu plus, laissant dans son esprit une injustice énorme.

Israël a son accoutumé à produit une campagne de propagande haineuse contre Marion Fesneau-Castaing et cela juste pour avoir osé lever la main sur un soldat après qu’elle ait subi, ainsi que d’autres diplomates, des violences de la part de l’armée israélienne.

Source : Oumma.com, YouTube

Chine : Halal or not Halal

C’est dans la province du Shaanxi que la police chinoise a fait la découverte de 22 tonnes de viande porcine, jusque-là rien d’exceptionnel ! Si ce n’est que cette viande, la coquine, se faisait passer pour du bon boeuf halal.

En effet cette viande impropre pour les musulmans était vendu dans la ville de Xi’an une grande agglomération de la province de Shaanxi et cela en toute impunité puisque la communauté musulmane chinoise n’en avait aucune connaissance.

Source : I&I

Mardi

Quand Charlie Hebdo donne des cours sur la sira du Prophète (paix et bénédiction sur lui) dans une bande dessiné

Charlie Hebdo on le sait aime faire le buzz avec des couvertures de magazine insultants pour la communauté musulmane et surtout pour notre Prophète (paix et bénédiction sur lui). Deux compères de Charlie Hebdo ont décidé de faire une bande dessinée sur la vie du dernier envoyé de Dieu parceque selon eux, en même temps c’est une vérité, peu de gens en Occident sont en mesure de raconter la vie du messager d’Allah.

C’est Zineb et Charb, deux collaborateurs de Charlie Hebdo, sont les premiers à faire une bande dessinée sur la vie du Prophète. Zineb a répondu à plusieurs questions sur ce nouveau projet paru le 19 septembre qui selon nous fera encore plus de mal que de bien puisque tant que tous ces gens ainsi que les médias continueront d’appeler le Prophète (prière et salut sur lui) « Mahomet » cette insulte donnait par les Juifs en son temps. Car nous ne connaissons pas ce Mahomet dont ils nous racontent la vie.

« Zineb: «Dessiner avec Charb la vie de Mahomet pour normaliser l’Islam» » : http://www.jolpress.com/vie-mahomet-charb-zineb-charlie-hebdo-islam-bd-caricature-article-821938.html

Source : JOLPress

Mercredi

Des policiers évacuent une salle de prière aux Mureaux

D’après le Parisien, plusieurs dizaines de policiers sont entrés mercredi matin dans la salle de prière du foyer de travailleurs Coallia situé au 2 avenue Paul Raoult aux Mureaux , à 8 heures et ont procédé à son évacuation.

Un arrêté préfectoral avait été pris pour faire fermer cette salle polyvalente, qui n’est pas aux normes et qui depuis plusieurs années était devenue une salle de prière.

Ce foyer compte 250 chambres. Ces occupants sont pour la grande majorité de confession musulmane.

Source : LeParisien, LeJDM

Du porc dans les asssiettes des enfants de Lézignan ou rien

L’information vient du CCIF qui nous informe que des parents d’élèves scolarisés à la maternelle ont signalé des mesures qui semblent choquantes, mesures prises par la Direction Générale des Services de la mairie de Lézignan, une petite commune située entre Narbonne et Carcassonne, ces mesures concernent les repas à la cantine. Dorénavant c’est des menus avec porcs ou avec viandes.

Bien sûr l’excuse avancée est cette laïcité qui de plus en plus chaque jour restreint une communauté stigmatisée et responsable de tous les maux de la France. Ce principe de laïcité utilisait à outrance pour excuser un racisme latent. Une difficulté de plus pour les parents de cette école qui doivent se replier sur eux-même alors que jusqu’ici il n’y avait pas de problème puisque des menus sans viandes étaient proposés.

« Dans ce courrier du Directeur général de la ville, on peut lire que le service de restauration scolaire est service public facultatif […] que les agents sont tenus de servir le même repas aux enfants en application du principe de laïcité. Le Directeur poursuit de manière tout aussi abrupte et sans ménagement en indiquant que si le service ne vous convient pas il vous appartiendra de prendre vos dispositions pour assurer la restauration de votre enfant. »

Source : CCIF

Syrie : Chrétiens et musulmans ensemble pour dénoncer l’horreur syrien

Devant le chaos, la destruction, l’inhumanité qui touchent tous les citoyens syriens, de toutes confessions, dans tout le pays, des organisations religieuses françaises et des organisations de solidarité internationale, s’associent pour porter au peuple syrien un message de solidarité et d’espérance. Il se concrétisera par deux actions :

Un « Appel pour le peuple syrien » lancé par voie de presse aux instances nationales et régionales.

la visite d’une délégation de 11 représentants chrétiens et musulmans en Jordanie et au Liban, du 7 au 11 octobre prochain.

L’objectif de ce déplacement est d’aller à la rencontre des familles réfugiées de Syrie, vivant dans des camps ou ailleurs … leur apporter soutien et espoir. Il est aussi prévu de rencontrer les autorités religieuses de ces deux pays qui accueillent chaque jour de plus en plus de réfugiés syriens victimes de l’inhumanité du conflit.

C’est également, pour les organisations participantes, la volonté de témoigner au plus grand nombre de la situation dramatique vécue par ce peuple et d’interpeller l’ensemble des responsables politiques.

Les onze associations à l’origine de ce projet sont Pax Christi France, Justice et Paix, l’Œuvre d’Orient, le Défap-service protestant de la mission, la Conférence des Religieux et Religieuses de France, le CCFD-Terre Solidaire, le Secours Catholique-Caritas France, le Secours Islamique France, l’Action Chrétienne en Orient, l’Ordre de Malte France, Chrétiens de la Méditerranée.

Elles ont été rejointes par le BICE, M. Mohammed Moussaoui (Président d’honneur du Conseil Français du Culte Musulman) qui ont souhaité s’associer à cet appel.

Source : Oumma.com

Claude Askolovitch souhaite la dissolution de la LDJ

Interdite aux États-Unis ainsi qu’en Israël la LDJ en France fait la pluie et le beau temps auprès de nos chers politiciens. Cette milice, qui n’arrête pas de pleurer dès qu’il y a le mot juif quelque part, ne devrait pas être.

C’est dans ce sens que Claude Askolovitch, ancien journaliste et plus récemment auteur du live « Nos mal-aimés, ces musulmans dont la France ne veut pas » et qui s’est exprimé sur la radio Beur FM dans l’émission « Les Zinformés », souhaiterait voir la dissolution de cet organisme.

Claude Askolovitch n’est pas le seul à vouloir voir disparaître ce groupe de gens haineux qui n’aiment qu’eux-même et leur patrie, en effet l’humoriste le plus recherché au monde par le mossad, :), Dieudonné, à lui aussi demandait la dissolution de l’association de la Ligue de Défense Juive par une pétition qui a été jusqu’ici signée par plus de 60000 personnes.


Source : OummaTV

Vendredi

Tunisie : Le président intérimaire provoque un incident diplomatique avec l’Égypte

L’Egypte est remontée contre la Tunisie. Après des semaines de silence, le Président tunisien est sorti de son mutisme, non pas pour commenter les avancées politiques de son pays en proie à une crise depuis plus de deux mois, mais pour lancer un pavé en Egypte. En effet, à la tribune de l’Assemblée générale des Nations Unies le 26 septembre, Moncef Marzouki a épinglé l’armée égyptienne et l’a exhorté à libérer le Président destitué, Mohamed Morsi. Il a également appelé à la libération des « prisonniers politiques » (Frères musulmans, ndlr) alors que ces derniers sont en Egypte considérés comme des individus ayant incité au terrorisme et à la violence.

Les autorités égyptiennes n’ont pas mis long feu à réagir. Ils perçoivent les propos du Président de la transition tunisienne comme une ingérence. Le ministère égyptien des Affaires étrangères a publié un communiqué où il rejette et condamne les propos de Moncef Marzouki qui, selon le communiqué, vont à l’encontre de la volonté du peuple égyptien.

La presse tunisienne aussi n’y va pas de main morte avec le dirigeant tunisien.Tunisienumerique.com écrit par exemple : « Notre président de la République est-il au moins au courant que le mouvement « Frères musulmans » est désormais dissout et que ses principaux leaders sont arrêtés, accusés et poursuivis pour des inculpations d’ordre pénales et non pour des motifs politiques (du moins selon la version officielle) ».

Pris en otage par les Frères musulmans

Le conseiller du président de la République, Azize Krichène, a tenté, ce mardi, de sauver la face de Marzouki. Il a affirmé que ce discours était une manière pour le Président de faire évoluer les positions en Egypte et de marquer son soutien au processus transitoire dans le pays, en raison des fortes similitudes avec la Tunisie. Force est de constater que la seule chose qu’a déclenchée Moncef Marzouki est l’ouverture d’une brèche, sans compter l’intrusion des Emirats Arabes dans le « malentendu » opposant ces deux pays d’Afrique du Nord. Les Emirats Arabes Unis ont d’ailleurs menacé de retirer leurs investissements de la Tunisie.

Mais les conséquences sont avant tout d’ordre diplomatiques, puisque l’Egypte a rappelé le 28 septembre son ambassadeur à Tunis. Rappelons que le Président tunisien avait fait les mêmes déclarations en juillet 2013. Mais à l’époque, probablement en raison de l’état critique de l’Egypte, les autorités n’avaient pas commenté les dires de Moncef Marzouki.

L’ancien ambassadeur d’Egypte à Tunis, Mokhles Kotb, s’est dit surpris des déclarations du Président tunisien qui devrait, selon lui, s’occuper des affaires internes de son pays et du peuple tunisien qui fait face « à un régime fasciste tant dénoncé du temps de Ben Ali ».

Dans des déclarations à l’agence de presse du Moyen Orient le 30 septembre, Mokhles Kotb s’est étonné que Moncef Marzouki soit encore à ce jour président de la République tunisienne. Selon lui, son discours à l’ONU prouve qu’il est pris en otage par l’Occident et les Frères musulmans qui lui dicteraient la politique à suivre, afin de se maintenir au pouvoir.

Source : Afrika.com

Suisse : Une femme voilée brigue un siège au Parlement de Genève

Cette ancienne institutrice convertit à l’Islam et de surcroît voilée fait exploser la fureur des voilophobes qui n’aiment pas du tout son souhait de candidature et son ambition. En effet sous les couleurs des Verts, elle espère faire son entrée dans la politique en briguant un siège au Grand Conseil de Genève.

Mais son chemin est tortueux puisque même au sein de son nouveau Parti elle ne fait pas l’unanimité, en effet certains membres du Parti des Verts ne se remettent toujours pas de son irruption dans leur monde, la qualifiant même d’intruse, estimant que ses chances d’avoir ce qu’elle désire est dérisoire. Pour les autres, elle n’est qu’un alibi servant une cause politique.

De plus l’ex-enseignante, qui est sous le feu des critiques tentant de la déstabiliser, de la discréditer ainsi que de l’éloigner de son but, est déjà connu des médias et du public comme l’institutrice voilée qui a défié la Suisse. En effet en 1991, après sa conversion, elle devient une militante active pour le port du voile. C’est cette même année qu’elle est titularisée, de ce fait l’institutrice, s’appuyant sur le principe de la liberté religieuse, vient en cours en portant le voile islamique.

La direction générale de l’enseignement primaire l’invita à enlever son foulard insistant fortement à « renoncer à porter le foulard islamaique dans ses activités et responsabilités professionnelles, son port étant incompatible avec le respect de l’article 6 de la loi sur l’instruction publique ».

La jeune femme ne se laisse pas intimider et décide de former un recours auprès du Conseil d’État mais cela a été infructueux. Le perdant, donc, elle dépose un second recours auprès du Tribunal Fédéral qui, bien sûr, a confirmé ce que le Conseil d’État avait jugé. Mais il en faut plus pour faire capituler la jeune femme puisqu’elle dépose carrément une plainte contre la Suisse auprès du Tribunal des droits de l’homme à Strasbourg pour discrimination religieuse mais là encore elle essuie un refus.

Ce n’est que le début d’une longue route pavé d’obstacle pour la jeune femme, nous lui souhaitons la meilleur assistance pour voir ses ambitions se concrétiser.

Source : Oumma.com, BlogdeMichelRoullet