Chine : L’attaque de la gare attribuée aux Ouïghours

D’après Larédac’ à 09h00 le 04 Mars 2014

La tuerie a fait au moins 29 morts et 130 blessés.

La police chinoise a arrêté trois suspects après la tuerie en gare de Kunming, samedi soir dans le sud-ouest de la Chine, tuant au moins 29 personnes, a annoncé lundi l’agence officielle Chine Nouvelle.

« Trois suspects impliqués dans l’attaque terroriste dans la ville de Kunming, dans le sud-ouest, ont été capturés« , a indiqué l’agence officielle citant le ministère de la Sécurité publique.

Au total le « commando terroriste », auteur de la tuerie au couteau samedi soir, comptait huit membres, a-t-on ajouté de même source.

Quatre d’entre eux ont été abattus par la police et une femme blessée a été arrêtée sur les lieux de l’attaque, selon l’agence qui a précisé que le meneur avait été identifié comme Abdurehim Kurban.

L’attaque attribuée aux « séparatistes » Ouïghours.

Des victimes et des témoins ont raconté que les agresseurs, vêtus de noir et le visage dissimulé, avaient fait irruption dans la gare de Kunming, capitale de la province du Yunnan, poignardant les voyageurs qui faisaient la queue pour se procurer un billet.

Des photos publiés sur les réseaux sociaux chinois mais dont l’authenticité ne pouvait être vérifiée montrent des corps alignés sur le sol de la gare, d’autres gisant dans une mare de sang alors que des secouristes s’affairaient.

Le gouvernement local a attribué l’attaque aux séparatistes ouïghours de la province du Xinjiang (nord-ouest), musulmans turcophones qui sont victimes d’une politique répressive et discriminante à l’égard de leur religion, de leur langue et de leur culture de la part des Han (ethnie fortement majoritaire de Chine).

Ce qui permet aux autorités chinoises de s’appuyer sur la rhétorique du « terrorisme » pour ainsi qualifier cette attaque « d’acte de terreur », de plus les médias ont déjà baptisé ce carnage le « 11 septembre chinois ». 

Source : Afp, Reuters, Chine Nouvelle, BFM, agences de presse chinoises