Clin d’oeil sur : Au coeur de la campagne Ramadan solidaire

D’après Larédac’ à 14h25 le 13 Août 2014

« Nous sommes en train d’initier nos enfants puisque l’on veut assurer une relève, in sha Allah car si nous ne sommes plus là, on pourra compter sur nos enfants Al hamdoulilah« 

Tout d’abord avant de commencer, l’équipe de T.E.P.A souhaite demander pardon à Gest Éthik, ainsi qu’au frère Khalid, notre reporter free lance, pour le retard ! Les événements de Palestine nous ont fait occulter ce qui se passait auprès de nous.

Ceci étant dit, pendant le mois béni beaucoup d’associations se sont données coeur et âme à la cause des plus démunis afin qu’ils puissent rompre le jeûne honorablement. Gest Ethik fait partie de celles-ci et avec sa campagne Ramadan solidaire elle l’a fait de bonne manière.

Nous avions donc envoyé Khalid qui a pu s’entretenir avec le secrétaire de l’association Gest Éthik, Younes (Yohan Van Praet) ainsi qu’avec certains membres d’équipes. Il a pu ainsi, avec leur honorable participation, les suivre du début (préparation et distribution) à la fin (bénéficiaires) dans cette noble aventure. Nous leur demandons encore pardon et que Le Trés Haut accepte leurs actions.

La team Gaza, une des équipes de préparation des repas

Ramadan Solidaire

La campagne a vu le jour l’année dernière, assurant ainsi un peu de réconfort aux oubliés de ce mois béni tout en profitant de l’élan de générosité que produit ce mois sur nos coeurs. De plus, Bouchra, présidente de Gest Éthik, a souligné qu’aucune personne qui s’était inscrite pour la préparation des repas n’a demandé de fond pour l’achat de nourriture. Celle-ci a été achetée avec leur fonds propre. 

Selon Younés, beaucoup de personnes passent entre les mailles du filet de l’aide sociale ou ne profitent pas des associations, le plus souvent par honte. Il prend pour exemple les Resto du coeur machine assez lourde sur le plan de l’organisation, très visible, « ce qui ferait que des personnes n’auraient pas forcément envie d’être notoirement affichées comme bénéficiaires et donc ne profitent pas de ces associations« . 

Pour cette année la campagne a amené 41 repas pour la rupture du jeûne, malheureusement l’association ne pouvait pas prendre plus de monde car il n’y avait pas assez de membres logistiques et le fait que Gest Éthik ne voulait pas alourdir le travail des personnes qui s’étaient engagées à préparer la nourriture pour 30 personnes au début. Mais Younes assure que l’association a réfléchi longuement et peut-être que l’année prochaine ils passeront à 70 voir 100 personnes en multipliant le nombre des équipes et essayant de revoir un peu l’organisation mais par la grâce d’Allah Le Très Haut tout est possible.

Comment se sont passés les premiers jours ? 

Pour les premiers jours nous avons tenu, nous membres de Gest Éthik, à les prendre en charge, à la fois de cuisine et de distribution puisqu’il n’y avait pas vraiment de structure en place, d’où l’intérêt de prendre en main les choses dès le début et de voir ainsi où était les aléas ou les failles dans notre organisation. Cela nous a permis de mettre en place une grille, une feuille de route, que chaque jour, où l’a veille, on a distribué aux équipes logistiques et qui tenait compte justement de tous les bénéficiaires et qui était suffisamment structurée et suffisamment flexible pour pouvoir tenir compte des aléas. 

Par exemple une personne te dit je ne peux pas, je suis invitée à manger chez un ami donc je n’ai pas besoin de repas, et bien il faut le décompter donc il faut que la personne logistique, qui peut être je n’ai jamais vu, puisse être informée et puisse retenir qu’il ne faut pas passer la livrer et peut être amener le repas à quelqu’un d’autre etc…

Avez-vous donné des consignes spécifiques aux distributeurs ?

La seule consigne donnée aux distributeurs était de rapporter le matériel laver pour les équipes cuisines, ceci était une exigence pour éviter les oublis et tout s’est bien passé, sans accrochage, la machine était bien rodée.

Comment peut-on définir Gest Éthik

L’association a pour but de venir en aide de façon matériel et psychologique aux gens dans le besoin que ce soit d’un point de vue vestimentaires ou alimentaires mais, comme le précise le secrétaire, pas financier. Ils mettent un point d’honneur aux gestes encadrés d’éthique comme, par exemple, le respect de la dignité de ceux qui reçoivent. En ce sens, Younès dit « que souvent d’ailleurs lors des distributions alimentaires, on ne sait plus qui reçoit qui donne, parce que c’est un moment de discussion, on rigole, moi je suis encore étudiant donc je partage le statut de beaucoup de bénéficiaire donc on se raconte nos examens, nos péripéties etc… »

L’autre activité que peut mener le collectif c’est la sensibilisation à des thématiques, toutefois ce volet n’a pas été encore mobilisé depuis la création de l’association en 2013, mais cela ne saurait tarder selon Younes.

Donc pour l’instant Gest Éthik c’est des livraisons, des distributions de denrées alimentaires de façon mensuelle à 20 ou 30 personnes notamment des étudiants mais aussi des familles isolées dans le besoin (femmes veuves, mères aux foyers) et à titre occasionnel comme pour le ramadan la campagne « Ramadan Solidaire ».

Pour plus d’informations sur l’association Gest Éthik reportez-vous à l’article suivant : http://tousensemblepouravancer.blogspot.fr/2013/07/clin-d-sur-gest.html

Comment vous est venue l’idée de la campagne Ramadan Solidaire ?

En fait, Gest Éthik n’était pas au départ dans une optique d’un projet spécifique au Ramadan puisqu’il y avait déjà des associations ainsi que des mosquées qui se chargeaient des repas sur le campus de Mont Saint Aignan. Du fait de différents petits problèmes Gest Éthik avait été appelée en renfort pour combler les trous voir même prendre en charge une grande partie de l’opération.

« C’était donc une surprise un gros travail et une grosse solidarité, notamment chez la présidente qui a vu sa maison remplie chaque jour de dons et de denrées alimentaires, c’était incroyable ! C’est là que l’on a vu qu’il y avait une vraie solidarité d’autant plus pendant Ramadan » déclare Younes.

Pour cette année, Ramadan approchant, l’association a voulu faire la même chose en le prenant en charge dès le début, malheureusement il y a eu un souci de salle puisque celle que Gest Éthik voulait emprunter, avec l’intermédiaire de l’UMF, souligne Younes, avait été réservée pour les matchs de la coupe du monde !!

Alors la solution a été de mettre en place un calendrier et de remplir les trous ! Il fallait des équipes cuisines pour chaque jour, des équipes logistiques pour chaque jour. Pour cela le calendrier a été « balancé » sur la page Facebook est rapidement des personnes se sont proposées. Il a suffi ensuite de coordonner tout ce monde par textos, mails etc.. Younès nous dit que cela était assez délicat au début « mais finalement ça tournait tout seul al hamdoulilah« .

Pour arriver à cela, l’association est en constante concertation, d’après Younes la présidente ne prend aucune décision sans en avoir informé ou discuté avec les membres du bureau voire même avec des membres actifs.

Merci à Younes pour le temps qu’il nous a accordé.

Petite anecdote sur le logo de l’association : Le logo a été fait par un étudiant en informatique qui a bénéficié un temps de la distribution de l’association, ayant trouvé du travail sur Paris, il a voulu remercier Gest Éthik pour ce qu’ils avaient fait pour lui. Il leur a donc créé un logo et un site internet !! Comme quoi, donne, Dieu te le rendra !!!

Khalid a pu aussi discuter aussi avec Fatima une des cuisinières préparatrices des commandes au sein de la campagne. Pour ce cas les repas étaient préparés en famille et à domicile.

Une question tenait à coeur à notre reporter. C’était de savoir, est-ce que toutes ces personnes se rendent compte du bien qu’elles font à la communauté même voir aux non-musulmans. « Si cela fait du bien aux gens Al Hamdoulilah quand il y en a pour deux, il y a en pour trois ! On ne fait rien de plus que de se préparer à manger sauf que là les gamelles sont plus grandes ! Al hamdoulilah nous ne faisons pas d’effort » a répondu Fatima. Pour ce qui est de l’opinion publique « pas vraiment mais si masha Allah cela peut faire en sorte que des non-musulmans voient ce qu’est l’Islam, Al Hamdoulilah, l’Islam est là pour réunir tout le monde. Et au vu de la désinformation médiatique au sujet de notre religion, si cela peut apporter un peu de positif Al Hamdoulilah. » déclare Fatima.

Notre reporter free lance s’est aussi entretenu avec Ahmed éducateur au foyer Bazire. Ahmed est la personne qui réceptionne les denrées apportaient par Gest Ethik, il se charge ensuite de les redistribuer à la quinzaine de personnes inscrites comme bénéficiaires auprès de l’association. Malgré le fait qu’il y est un repas au foyer le soir, les bénéficiaires préfèrent tout de même les repas plus proches de leur pays. Comme l’a fait remarquer Ahmed « cela leur permettait de retrouver les plats de chez eux, magrheb ou Afrique noire et de pouvoir manger ces repas à l’heure de la rupture du jeûne« .

Selon l’éducateur cela permettait aussi d’avoir « tout d’abord l’assurance d’un repas chaud et bon à l’heure de la rupture«  mais aussi d’aborder une plus grande « convivialité« 

Ahmed rappelle que lui est un professionnel et qu’il est très appréciable et agréable de voir des gens motivés pour apporter un soulagement aux plus démunis.

Encore une fois Gest Éthik a été au plus près de ceux qui sont en demande, nous leur souhaitons pour l’année prochaine encore plus de rencontre et de bonheur dans le fait de donner in sha Allah. Nous remercions encore toutes les personnes qui ont bien voulu participer à ce petit reportage et nous demandons pardon à ceux que nous avons pu oublier.