Conflit Palestino-israélien : 1000 morts et le blocus toujours là

D’après Larédac’ à 20h47 le 26 Juillet 2014

Près de 1 000 Palestiniens ont perdu la vie, 6000 blessés, en un peu moins de trois semaines après le début de l’offensive dans la bande de Gaza. Côté israélien, 37 soldats sont morts (chiffre officiel) dans les combats dans et autour de Gaza, ainsi que deux civils par les tirs de roquettes palestiniens. Un travailleur agricole thaïlandais a aussi péri par un tir d’obus. 138 soldats étaient hospitalisés ce samedi, dont 9 dans un état grave, ainsi que trois civils, selon l’armée.

Le bilan n’a fait qu’augmenté dans la journée en dépit d’un cessez-le-feu de 12 heures entré en vigueur samedi. Des corps étant encore extraits des décombres dans plusieurs zones sévèrement touchées par les frappes israéliennes, notamment à Beit Hanoun, Chajaya et Khan. Selon RFI, le régime sioniste  prolonge  la trêve pour une durée de 4 heures. Une décision prise à la suite d’une consultation téléphonique du cabinet de sécurité. Le cabinet de sécurité israélien doit se réunir dans la soirée à Tel-Aviv pour décider de la suite à donner à l’opération « Bordure protectrice ».

Au moins 85 ont été retirés des gravats après l’arrêt des hostilités, dont 29 à Chajaya, une banlieue est de la ville de Gaza, Zeitoun et Touffah, 13 dans les camps de réfugiés de Deir al-Balah, Bureij et Nousseirat (centre) 32 à Beit Hanoun (nord) et 11 à Khan Younès et Rafah (sud), selon un bilan provisoire publié par le porte-parole des services de secours, Achraf al-Qodra. 


Les dépouilles ont été conduites dans différentes morgues du territoire, à l’hôpital Kamal Adouane (nord), dans les deux grands hôpitaux de la ville de Gaza et dans le sud, à l’hôpital européen de Khan Younès, ont précisé les secours.

Dans la nuit de vendredi à samedi, quelques heures avant l’entrée en vigueur du cessez-le-feu, 20 personnes dont 11 enfants ont été tuées dans une frappe israélienne à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, selon Achraf al-Qodra. La plupart des victimes appartenaient à la même famille, a-t-il précisé, et parmi les enfants se trouvaient une fille d’un an et un garçon de trois ans.

L’Unicef a évoqué vendredi un bilan d’ »au moins 192 enfants » tués à Gaza durant le conflit et l’Agence pour l’aide aux réfugiés de Palestine (UNRWA) a fait état de plus de 160 000 Palestiniens réfugiés dans ses bâtiments.

Source : Presse Associée, Afp, Hamas News, Palestine NewsNetwork, L’orient le Jour