Conversion sincère….

D’après larédac à 21h50 le 15 Février 2015

Une conversion sincère

(Extrait de : « Contes, Récits et légendes Arabes » édition de 1926-1927)

Le Cheïkh ‘Abd El Ouâh’id Ibn Zaïd (Cheïkh ‘Abd El Ouahid Ibn Zaïd*) raconte ce qui suit :

«J’étais sur un vaisseau lorsque le vent nous jeta vers une île où nous trouvâmes un homme qui adorait une idole.

Qu’est-ce que tu adores ? ; lui demanda-t-on.

Il montra l’idole. Nous lui dîmes :

Ce dieu que tu adores est façonné et nous avons chez nous, des gens qui en fabriquent de semblables ; ce n’est pas un dieu à adorer.

Et vous qui adorez-vous ? demanda-til.

Nous adorons celui dont le trône est dans les cieux et la force sur la terre, qui juge les vivants et les morts, dont les noms sont sanctifiés, dont la puissance et la grandeur sont glorifiées.

Il reprit :

Et qui vous l’a fait connaitre ?

Ce Roi nous a envoyé un Messager généreux qui nous a instruits.

Qu’a-t-il fait ?

Quand il nous a eu apporté le Message, le Roi l’a rappelé à Lui et lui a donné près de lui une place d’honneur !

Vous a-t-il laissé quelques signes ?

Oui, il a laissé chez nous l’écrit du Roi !

Montrez-le-moi, car les écrits des rois doivent être faux !

Nous lui apportâmes une copie du Saint Qur’an.

Je ne connais pas cela ! dit-il (dans le sens qu’il ne connaissait guère cette langue, donc incapable de la lire)

Delà nous lui lûmes une sourate et ne cessa de pleurer jusqu’à ce que nous m’eussions terminée.

Il ajouté :

 

On ne doit pas désobéir à l’Auteur de ce discours !

Puis il embrassa l’Islam par une vraie conversion ; nous lui enseignâmes les préceptes (les 5 piliers, le bon comportement…) de la religion et quelques sourates du Qur’an.

La nuit arrivée, nous nous préparâmes à nous coucher.

Ô gens !! nous dit-il, ce Dieu que vous m’avez indiqué, dort-il quand la nuit est obscure ?

Il ne dort pas ; Il est puissant (dans le sens, Il est la puissance elle-même), Vivant, Stable, à l’abri de la décrépitude et du sommeil (car Allah n’est guère soumis à ses Lois et les faiblesses de ses créatures) !.

QUELS MAUVAIS SERVITEURS VOUS FAITES !!! s’écria-t-il ; Vous dormez et votre Maitre ne dort pas !

Son discours nous surprit. Quand nous nous préparâmes à partir, il nous demanda :

Prenez-moi avec vous

Nous l’emmenâmes. Et quand nous arrivâmes, je dis à mes compagnons :

Voilà peu de temps qu’il est musulman.

Nous ressemblâmes pour lui quelques dirhems et nous les lui donnâmes.

Il nous demanda :

Qu’est-ce que cela ?

De l’argent pour tes dépenses !

Il n’y a de Dieu qu’Allah ; vous m’avez indiqué une route que vous ne suivez pas ; quand j’étais dans mon île adorant une idole qui n’était pas Lui, Il ne m’a pas négligé et je ne le connaissais pas ; comment m’abandonnerait-il, maintenant qu’Il me connaît ?

Trois jours après, on me dit qu’il était à la mort. J’allai le trouver et lui demandai :

As-tu besoin de quelque chose ?

 

Celui qui vous a amenés dans l’ile m’a donné ce qu’il fallait !

La fatigue l’emporta, continue ‘Abd El Ouâh’id Ibn Zaïd, et je m’endormis près de lui.

Durant ce sommeil : je vis un jardin verdoyant où se trouvait une coupole et dans cette coupole un trône, et sur ce trône une belle jeune fille, plus belle que je n’en avais jamais vu. Elle disait :

Par Allah, pressez-le donc de venir à moi, car je le désire vivement !

Je m’éveillais et déjà le malade avait quitté cette vie. Je le lavais, l’enseveli et l’enterrai.

La nuit venue, je vis en songe ce jardin, de nouveau, avec cette coupole et ce trône sur lequel était la jeune fille, il était assis à coté d’elle et tous deux récitaient ces versets :

 

[24] «Que la paix soit avec vous !, leur diront-ils. Recevez comme prix de votre patience cette belle demeure qui sera éternellement vôtre !»

[25] Mais ceux qui violent le pacte de Dieu après s’y être engagés, qui brisent les liens que Dieu a ordonné de maintenir, qui sèment la corruption sur la Terre, ceux-là seront maudits et voués à la plus détestable des demeures.(a)

« Les anges entreront chez eux par toutes les portes. Salut sur vous pour tout ce que vous avez éprouvé. Quelle excellente demeure pour l’éternité ! » (b)

*(mort en 793) étant considéré comme un grand saint, Il est l’un des successeurs de Hassan al-Basri, considéré lui comme le deuxième maillon du soufisme, il fût le maître et éducateur de Fudhail Ibn Lyadh….

Abdul Bin Zaid Waahid est cité dans l’œuvre de Fazail-el-Sadaqat : où l’on précise qu’il aurait reçu des conseils d’un moine chrétien et qu’il aurait était élève de l’Imam Abu Hanifah (vers 701-767 ap JC / 80 – 150 H).

Il plane des doutes sur son année de naissance, selon certaines sources on trouve les dates : 176, 177 ou voire même en 186 de l’Hégire… seul constante sur le jour et le mois, à savoir le 27 du mois de safar. Il est enterré à Bassora en Irak.

(a) Qur’an Sourate 13 – du Tonnerre (Ar-Ra‘d) verset 23 et 24

(b) El Yâfi « raoudher Riâh’in / El Ish’aqi « latâif el Akhbar »….