Damas : Attentat à Jaramana

D’après Larédac’ à 13h00 le 19 Octobre 2013

Un attentat s’est produit samedi à l’entrée de la ville pro-régime et majoritairement chrétienne de Jaramana,  dans la banlieue de Damas, faisant des morts et des blessés, a rapporté l’agence officielle Sana, sans donner de bilan précis.

L’agence a indiqué que l’attentat, mené par des « terroristes » (les rebelles selon la terminologie du régime), a eu lieu à l’entrée de Jaramana, du côté de Mléha, une localité adjacente tenue par les rebelles.

Le 6 août, Jaramana, située dans la banlieue du sud-est de Damas et qui comprend également une population druze, avait été secouée par un attentat à la voiture piégée qui avait tué 18 personnes.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), l’attaque de samedi est un attentat à la voiture piégée qui s’est produit à un barrage de l’armée entre Mléha et Jaramana vers 07H30 (04H30 GMT). L’ONG, qui s’appuie sur un vaste réseau de militants et sources médicales, n’était pas en mesure de rapporter un bilan.

« C’était une puissante explosion, les murs de la maison ont tremblé », a indiqué à l’AFP un habitant de Jaramana.

Après l’attentat, des combats ont éclaté à la périphérie de Jaramana et des obus de mortier du côté rebelle se sont abattus sur cette banlieue.

16 soldats tués dans un attentat près de Damas et des combats 

Au moins 16 soldats ont été tués samedi dans un attentat à la voiture piégée et des combats entre troupes du régime et rebelles islamistes près de Damas, a rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

L’attentat, mené par un kamikaze du Front Al-Nosra (groupe « jihadiste » dit affilié à Al-Qaïda), a été suivi par de violents combats à un barrage stratégique entre la localité rebelle de Mléha et la ville chrétienne et druze de Jaramana, considérée comme un bastion pro-régime.

Source : AFP, Reuters,  et agences de presse syrienne