#DamnILookGood : Un nouveau hashtag contre l’intolérance envers les femmes voilées

D’après Larédac à 00h00 le 22 Octobre 2014

Il ne faudrait pas que cette nouvelle tombe dans les oreilles de la chasseuse de Burqa, Nadine Morano sinon elle va faire une syncope !

Un nouveau hashtag tourne sur le réseau social Twitter, #DamnILookGood. Lancé par deux femmes artistes d’origine americano-pakistanaise, le hashtag a pour objectif d’inciter les femmes musulmanes ou non à se prendre en photo avec le niqab. Le but de l’expérience est de comprendre comment le voile est perçu.

Les artistes Saks Afridi et Qinza Najm veulent amener les femmes new-yorkaises à prendre un selfie avec un voile, pour se mettre un instant à la place de toutes les femmes qui le portent quotidiennement avec les critiques que celui-ci peut produire sur les personnes qu’elles croisent tout au long de leur journée.

Désirant apprendre quel effet profond apporte le fait de se couvrir, et dans un second temps observer les réactions que le voile procure à sa simple vue alimenter par une actualité centrée à outrance sur ce sujet ou tout ce qu’y touche, Quinza Najm a porté pour la première fois le niqab dans les rues de New-York. La femme a déclaré au New-York Daily News que « quelqu’un a commencé à me crier dessus « retourne chez toi » (…) j’étais surprise car je pensais que les gens de New York étaient plus tolérants« .

Continuant son expérience, l’artiste a été confronté à de plus en plus d’hostilité et des réactions de plus en plus agressives.

C’est donc après son initiative personnelle, que le projet a été pensé. Lancé avec un ami pendant un festival à Brooklyn, le Dumbo Arts Festival, des milliers de femmes qui n’avaient jamais porté le voile ont joué le jeu et ont accepté de se faire pendre en photo visage couvert qui ensuite ont été publiée sur Twitter sous le hashtag #DamnILookGood.

« Je ne dirais pas que c’est une célébration, mais plutôt un exercice de tolérance (…) Nous ne sommes pas pour ou contre le hijab, nous posons juste la question de savoir comment les gens se sentent en en portant un« , précise Saks Afridi.

À titre personnel, les deux femmes ont déclaré que l’expérience du port du hijab est « inconfortablement confortable« .

Cette initiative rappelle celle de l’association des étudiants musulmans de l’université du Michigan qui tous les ans incitent leurs camarades à porter le hijab pendant toute une journée, cette initiative est toujours bien accueillie et bien suivie depuis sa mise en place. Le slogan de la campagne 2013 était « Journée du hijab, mettez-vous dans leur peau« , si une campagne est prévue pour 2014, ce sera la cinquième année consécutive que cette expérience est proposée au public.

Source : LeJournalDesFemmes, LeFigaro, NewYorkDailyNews