Des dérives commerciales qui font mal aux communautés

D’après Larédac’ à 19h38 le 02 Avril 2014


Dernièrement, en Angleterre, une polémique à enflé à cause d’un tee-shirt vendu par les magasins H&M.

Sur ce tee-shirt figuré une étoile à six branches avec pour centre une tête de mort. Vous l’aurez compris c’est l’étoile à six branches qui fait polémique. 

C’est le président de l’Association britannique des étudiants juifs, Eylon Aslan-Levy, qui a découvert le motif dans une boutique à Londres et tenu à le dénoncer sur son blog, dimanche  23 mars dernier. « je doute qu’il y ait eu la moindre intention antisémite de la part du styliste, mais la juxtaposition de l’étoile de David et d’une tête de mort est absolument inappropriée et offensante« .

Il avait également sur Twitter appelé les consommateurs à se plaindre auprès de la direction de H&M afin de retirer le vêtement des rayons. 

Le département des services à la clientèle lui aurait fait savoir qu’il « ne voulait pas offenser » et que leur intention n’était pas de « représenter une étoile avec des connotations religieuses« . Toutefois le jeune homme souligne tout de même que cet article ne devrait pas être en rayon. 

H&M estime que « ce serait une erreur d’accuser H&M d’antisémitisme« , cependant le vêtement à été retiré le lendemain de cette affaire « nous ne cherchons en aucun cas à promouvoir des messages provocants. Cela a échappé à notre vigilance, malgré de nombreux contrôles« .

En France, une affaire similaire mais qui concerne un présentoir, la FNAC et la communauté musulmane a été grandement diffusé sur Twitter par @panoptique.

Comme vous pouvez le voir sur les photos du dessus, la FNAC a mis en place un présentoir commercial avec pour thème « femmes et violence », le problème ne vient pas du thème car ce genre de comportement envers les femmes doit être sévèrement puni.

Non, le problème vient des livres mis en place sur ce présentoir (photo de gauche), « Fatwa », « Le voile de la peur », « Jamais sans ma fille », « Niqab » ect…

C’est une stigmatisation outrancière ! Voilà un exemple de la vision faussée par des préjugés tenaces alimenté par un quotidien médiatique mensonger dont participe ici la FNAC.

Cette affaire n’a pas mis longtemps pour se propager sur le réseau social Twitter faisant beaucoup de mécontent sur son passage. D’ailleurs plusieurs d’entre eux auraient décidé de se rendre à la FNAC de Rosny II dans le 93 pour ainsi exprimer leur mécontentement auprès de la direction lundi dernier.

Depuis l’équipe FNAC Rosny II a retiré ce présentoir et a diffusé un communiqué pour s’expliquer sur cette affaire, « La FNAC Rosny 2 souhaitait mettre en avant un fait de société, particulièrement douloureux : les violences faites aux femmes. Certains ouvrages traitant de ce sujet et présents dans la sélection proposée, ont pu amener quelques personnes à établir un lien qui n’a absolument pas lieu d’être. L’équipe souhaite couper à toute ambiguïté ou mauvaise interprétation et a donc décidé de cesser cette initiative« .

La photo de droite a été prise il y a deux ans et diffusé par un tweet de @Emmanueldi.

Source : I&I, Halalbook