Deux Français soupçonnés d’être liés à Al-Qaïda arrêtés au Yémen

D’après Larédac à 12h30 le 19 Janvier 2015

Deux Français qui seraient liés à Al-Qaïda dans la péninsule arabique ont été arrêtés au Yémen. C’est ce qu’indique un haut responsable de la sécurité du pays. Aqpa a revendiqué l’attaque contre le journal Charlie Hebdo, mais le Yémen ne précise pas si ces arrestations ont un lien avec les attentats de la semaine dernière en France.

Les autorités yéménites ne donnent aucune précision sur l’identité ni sur le parcours des deux Français dont elles annoncent l’arrestation. Cela dit, la présence de jihadistes étrangers dans ce pays est connue depuis plusieurs années. Le Yémen assure qu’ils sont actuellement un millier en provenance d’une dizaine de pays.

« Lors des deux derniers jours, deux ressortissants français accusés d’appartenir à Al-Qaïda ont été arrêtés« , a indiqué le directeur du service de sécurité nationale, le général Mohammed al-Ahmadi. « Il y a environ 1.000 activistes d’Al-Qaïda au Yémen en provenance de 11 pays arabes et non-arabes« , a-t-il déclaré à des journalistes à Sanaa, sans encore une fois préciser si cette arrestation était liée aux attentats dans notre pays.

Les événements de ces derniers jours ont rappelé l’existence de cette filière, puisque les frères Kouachi ont séjourné eux-mêmes au Yémen. Les deux auteurs de la tuerie de Charlie Hebdo ont été qualifiés de « héros courageux » dans le message d’Al-Qaïda dans la péninsule arabique, un message revendiquant l’organisation et le financement de l’attentat contre le journal français.

Les deux ressortissants français arrêtés cette semaine au Yémen ne sont pas les premiers à se retrouver derrière les barreaux dans ce pays. Ces derniers mois l’avocat de deux autres hommes, originaires de la région lyonnaise, a tenté d’attirer l’attention sur la situation de ses clients dont il ne parvient à obtenir aucune nouvelle, y compris auprès des autorités françaises.

[Retrouvez-nous sur Facebook pour une information en continue]

Aqpa a revendiqué mercredi l’attentat contre le journal satirique français Charlie Hebdo, qui a fait 12 morts le 7 janvier à Paris. L’attaque a été commise par deux Français, les frères Saïd et Chérif Kouachi –tués deux jours plus tard par des forces d’élite– qui se sont entraînés avec le réseau extrémiste au Yémen selon diverses sources.

Dans une vidéo diffusée sur un site identifié comme « islamiste », un responsable d’Aqpa, Nasser al-Ansi, a affirmé que l’attentat avait été commis sur ordre du chef d’Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, pour « venger » Mohammed / ou plutôt « mahomet » (qui est sûrement une autre personne), caricaturé par le journal satirique français.

Dans un appel à la chaîne d’informations en continu BFMTV, Chérif Kouachi avait indiqué, lors d’une prise d’otage avant d’être tué, avoir séjourné en 2011 au Yémen.

Et selon des sources locales au Yémen, Saïd Kouachi avait fréquenté dans ce pays une université fondamentaliste avant de s’entraîner au maniement des armes avec Aqpa. Des proches de Chérif Kouachi seraient des « terroristes jihadistes » qui se trouvent « actuellement au Yémen et en Syrie« , qui serait une place forte du « jihadisme« , a annoncé le 10 janvier la justice française.

Source : avec Afp, Reuters, Agence Sanaa, Arab newsnetwork, l’orient le Jour, Rfi