Discours d’un émir marocain

D’après Hamzatou à 12h23 le 1er Juillet 2013

Cet émir s’appelle AL-Amir Moulay Slimane du Maroc. Cet homme a écrit un discours pour dénoncer certaines formes de shirk et certaines innovations présentent à son époque. Il a vécu à l’époque des savants du nadj. Ce discours fut lu dans toutes les mosquées du Maroc. Voici donc le discours d’un émir marocain du 18e siècle.

“Al-Hamdoulillah… Sachez qu’Allah, dans sa bonté a éclairé pour vous les voies de la Sounnah afin que voux puissiez les suivre…

Rejetez loin de vous les Mawaasims qui font votre préoccupation et ces Bid’ahs enjolivées et parées par ceux que leur passions ont divisés et qui se sont attaqués à la religion et au bien en pratiquant ce qui est interdit par le Livre et la Sounnah et La Jamaa’ah.

Ils se font appeler “Fouqara” alors qu’ils ont apporté en matière de religion des choses qui les rendent dignes de l’Enfer…

Tout cela n’est que Bid’ah détestable, action blâmable, basse injure, coutume contraire aux lois religieuses, erreur et égarement, tromperie du diable et vice que le démon a rendu agréable à ses zélateurs.

Des époques ont étés fixées pour ces pratiques et des sommes considérables sont ainsi dépensées pour l’amour du Satan. Les fidèles à ces Bid’ahs, ‘Isaawiyyah,

Jilala et autres confréries partisanes de la Bid’ah et de l’erreur, de la folie et de l’ignorance, y accourent.

Ils attendent le moment de ces amusements! C’est par groupes qu’ils se vouent au Shaytaan et à ses œuvres!

Tout cela est interdit par la religion et toute dépense faite à cette occasion doit être considérée comme Haram!

O les croyants! Je vous en adjure par Allah! Le prophète paix et salut d’Allah sur lui, a-t-il consacré un Mawsim à son oncle [Hamza], le premier des martyrs de l’Islam?

Le premier Khalifah de notre Oummah, Abou Bakr, a-t-il consacré un mawsim au prophète paix et salut d’Allah sur lui? Un seul des sahabahs a-t-il songé le faire?

Je vous en adjure encore une fois par Allah! Décorait-on, du temps du prophète paix et salut d’Allah sur lui, les mosquées? Ornait-on les tombeaux de ses compagnons ou ceux des Tabi’ines?

Vous me dites au sujet de ces Mawaasims, de la décoration des mosquées et d’autres Bid’ahs:

“C’est ainsi que faisaient nos pères et nous suivons leur traces.”

C’est là l’argument des Moushrikines… [Allusion faite aux versets du Coran comme

(Et c’est ainsi que Nous n’avons pas envoyé avant toi d’avertisseur en une cité sans que ses gens aisés n’aient dit: ‹Nous avons trouvé nos ancêtres sur une religion et nous suivons leurs traces›.) Az-Zoukhrouf: 23]

Nous avons, O croyants, donné des conseils, mis en garde et avertis.

Celui qui dorénavant fréquentera les mawaasims ou qui aura introduit des Bid’ahs dans la religion du prophète paix et salut sur lui cherchera sa propre perte et attirera le malheur sur lui et sur tous ceux de sa race.

Il sera prêt à être immolé par le Shaytaan et perdra le bénéfice de cette vie et de l’autre: c’est bien la pire des pertes!”

Source : toutpourlemusulman via Islam&Info

Mots-clés : Islam, Histoire