Égypte : Les frères musulmans ont rejeté les accusations de la justice égyptienne contre Morsi

D’après Larédac’ à 18h13 le 19 Décembre 2013


Les Frères musulmans ont rejeté jeudi les accusations de terrorisme lancées par la justice égyptienne contre l’ancien président Mohamed Morsi, les jugeant « risibles ».

La confrérie a réitéré son appel à la communauté internationale pour qu’elle exerce des pressions sur les autorités égyptiennes afin qu’elle remette en liberté Mohamed Morsi, qui a été déposé par l’armée le 3 juillet dernier à la suite de grandes manifestations contre lui.

Le procureur de la République a ordonné mercredi que Mohamed Morsi et 35 autres hauts responsables des Frères musulmans soient jugés pour conspiration avec des organisations étrangères et divulgation de secrets d’Etat à un pays tiers, accusations qui pourraient leur valoir la peine de mort.

La date du procès n’est pas encore connue.

Le procureur a parlé de « la plus grande affaire de conspiration de l’histoire de l’Egypte« , détaillant un « plan terroriste » remontant à 2005 qui implique l’organisation palestinienne Hamas, mais aussi le gouvernement iranien et son allié libanais du Hezbollah.

Dans un communiqué rendu public à Londres jeudi, les Frères musulmans voient dans ces accusations « un nouvel épisode des crimes des putschistes militaires contre le peuple égyptien« .

« Les magistrats à la solde de la junte continuent de fabriquer des accusations risibles contre le président démocratiquement élu et un certain nombre de dirigeants des Frères musulmans« , lit-on dans le communiqué.

Le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, a estimé que ces accusations étaient « fabriquées de toutes pièces« .

Source : Reuters, NewsRépublic