Égypte : Une marionnette rend parano un activiste et la justice égyptienne suit

D’après Larédac’ à 08h30 le 06 Janvier 2014

Le parquet égyptien et les anti-Morsi voient les pro-Morsi partout même dans une simple marionnette. Une enquête est encore en phase préliminaire. En effet, le parquet égyptien vient d’auditionner des responsables du groupe de télécommunication britannique Vodaphone. En cause une publicité du groupe où apparaît la marionnette « Abla Fatiha », un personnage célèbre, réputée pour ses sorties satiriques.

Cette paranoïa vient d’une plainte déposer par un activiste pro-Moubarak qui se fait appeler Ahmed « Spider » qui voit dans une publicité des messages subliminaux faisant référence au signe de ralliement des pro-Morsi. Cette info accusatrice a déclenché un raz-de-marée de moquerie sur les réseaux sociaux :

Hey World, get used to this face. ‘s muppet Abla Fatiha is accused of sending you coded espionage messages. 

Traduction: Hey le monde! Habitue toi à ce visage. La marionnette égyptienne est accusée d’envoyer des messages codés d’espionnage.

Dans ce fameux spot on peut voir « Abla Fahita » ainsi que sa fille « Karkouka » chez elle. Elle est en train d’essayer de réactiver une carte SIM qui est apparemment à son mari décédé. Dans l’attente de la réactivation au téléphone, un présentateur de radio communique la recette d’une dinde farcie. Sur fond de fête de Noël, on y voit un cactus décoré avec des guirlandes et des boules.

Pourquoi détailler la scène ? Car « Spider », lui y voit autre chose ! Quand il regarde cette publicité il y voit des signes subliminaux ! C’est sur la chaîne Tahrir que l’homme a affirmé que le cactus n’est pas qu’un cactus, pour lui les quatre branches du cactus est un sous-entendu au signe « rabâa », signe de ralliement des pro-Morsi faisant référence à la tristement célèbre place Rabaa Al-Adawiya, où, pour rappel, des centaines de frères musulmans ont péri dans la dispersion violente et inhumaine de leur sit-in par la police et l’armée du général Al-sissi en août dernier.

Mais ce n’est pas tout, Ahmed voit également une bombe dans cette publicité ! Rappelez-vous les boules de Noël ! Et la dinde farcie serait, toujours d’après lui, le nom de code pour désigner une voiture piégée ! 

Le jeune homme a crié à qui voulait bien l’entendre, en l’occurrence ici la chaîne privé CBC, que « les services secrets britanniques » sont certainement derrière toute cette affaire. Il est tellement atteint par son analyse loufoque qu’il s’en est même pris à la marionnette directement « je vais te faire emprisonner » lui a-t-il lancé, en continuant que s’il n’y parvenait pas il quitterait le pays ! 

Vodaphone, qui ne sait plus où se mettre, dément ces accusations dans un communiqué « la publicité ne contient aucun message ou signification caché (…) toute autre interprétation relève de la fiction pure » cite l’AFP. Vodafone finit par prévenir qu’il se réserve le droit de saisir, à son tour, la justice si nécessaire.

Cela ne serait pas la première fois qu’une publicité de la filiale égyptienne du groupe fait du bruit. En effet, en novembre 2010, une publicité montrant un savant et grand scientifique musulman du Moyen-Âge, à qui l’on doit entre autres le verre poli ainsi que certainement le premier vol de l’homme, Abbas Ibn Firnas, comme un imbécile tombant d’une falaise en essayant de prendre son envol avec son invention d’ailes artificielles. Cette publicité avait offensé au plus haut point les internautes. Abbas Ibn Firnas était une grande figure de l’histoire islamique et il est très respecté encore aujourd’hui dans le monde scientifique.

Après une vague d’indignation sur les réseaux sociaux, Vodafone Égypte avait fini par retirer la vidéo.

Lien pour voir la vidéo de la marionnette : http://youtu.be/EQm694L7ByY

Source : Huffington Post, AFP, Youtube