Espagne : L’Andalousie a accueilli sa première conférence sur le tourisme Halal

D’après Larédac à 08h30 le 24 Septembre 2014

Le « tourisme halal », qui désigne l’offre touristique dédiée aux musulmans nommés pratiquants, représente un volume d’affaires de 103 mrds € dans le monde. Un marché, tout comme le Japon, dont l’Espagne veut prendre une plus grande part, à la faveur notamment de la richesse de son héritage culturel islamique en Andalousie.

D’où l’organisation de la première conférence internationale sur ce thème à Grenade, les 22 et 23 septembre 2014, sous l’égide l’Institut Halal de Cordoue et organisée par le cabinet londonien Creative Minds Media.

Ce genre d’événement est une première en Espagne. L’Institut Halal de Cordoue milite depuis longtemps pour le développement de ce secteur touristique des plus prometteurs. L’Histoire qui lie l’Espagne, mais surtout l’Andalousie, à l’Islam a certainement été un plus dans cette décision.

Mais c’est aussi l’activité économique liée à ce type de tourisme qui justifie le développement d’une offre touristique halal, autrement dit : une offre touristique dédiée aux musulmans qu’ils appellent pratiquants et plus notamment à la clientèle du Moyen Orient.

En effet, selon les chiffres de Turespana cette clientèle touristique dépensent deux fois plus que la moyenne en Espagne. Par exemple ceux d’Arabie Saoudite dépensent un budget de 2 287 € par personne pour leur séjour, contre 2 116 pour ceux des Émirats Arabes Unis, ou encore 1 703 € pour le touriste égyptien. Alors quand on compare ces chiffres à ceux des dépenses moyenne par personne de l’ensemble des vacanciers en Espagne qui est de 956 €, on comprend mieux pourquoi ce secteur est si convoité !

Comme on l’a souligné dans l’intro, le volume d’affaires des dépenses globales des touristes musulmans est de 103 Mrds € selon une étude qui a été présentée lors de la conférence appelée « The Muslim Travel Index 2014 ». On pèse quand même !

Un bon gros gâteau où tout le monde tente de se gaver et l’Espagne veut aussi s’en couper un bon morceau. Si le pays se situe au troisième rang mondial en nombre de touristes internationaux, il n’occupe que la sixième place au classement des touristes musulmans (derrière notamment la France, l’Italie et la Grande-Bretagne), mais compte bien gravir quelques places avec une progression dans l’accueil des touristes musulmans qui représenteraient environ 10% des vacanciers en Andalousie soit un chiffre annuel estimé à 387 millions d’euros.

C’est dans cet objectif que l’Institut Halal de Cordoue prend un rôle important en tant qu’organisme de certification reconnu. Et il y a du travail puisque pour le moment le nombre d’établissements « certifiés halal » serait très maigre dans ce secteur du tourisme, avec seulement deux restaurants et un hôtel en Andalousie.

Cependant l’institut de Cordoue dispense des formations qui intéressent de plus en plus la curiosité des hôteliers. « Il s’agit de prendre conscience que les efforts vis à vis des touristes musulmans peuvent aller au delà de la nourriture« , explique Muhammad Escudero, directeur de Certification de l’Institut Halal de Cordoue, « ce sont souvent des petits détails à prendre en compte, très importants pour cette clientèle, comme la signalisation de la direction de la Mecque, l’aménagement d’espaces de prière, une information en arabe, ou l’absence d’alcool et de porc…« . L‘étude qui a été présentée à Grenade démontre que les touristes du Moyen-Orient sont ceux qui dépensent le plus en matière d’hébergement en Espagne, avec des sommes de 129 € en moyenne par personne et par nuitée, devant les Chinois et les Russes qui eux dépensent respectivement 115 € et 91 €.

L’Alanda Hotel Marbella, premier hôtel certifié « halal » en Espagne depuis cet été. Cet hôtel quatre étoiles, un peu pilote, a été acheté par le groupe saoudien Fawaz Al Hokair il y a un an. L’établissement a fait de la certification Halal un de ses principales arguments marketing comme l’a déclaré Ignacio Gimenez, directeur des ventes, « nous ne servons pas d’alcool ni de porc, ce qui séduit évidemment les musulmans du monde entier attachés à leur religion ; mais au delà, cette caution halal plaît aussi à une très large clientèle qui retient l’aspect salutaire de la démarche, puisque la certification implique notamment la traçabilité des produits, et garantit par conséquent leur qualité.« 

Et pour preuve que mettre en avant une certification Halal ne nuit pas aux affaires, l’hôtel afficherait pour ce mois-ci un taux d’occupation de 86%.

« Nous annonçons évidemment notre politique halal au moment de prendre les réservations, et nous n’avons jamais eu de désistement ni même la moindre critique ; les clients peuvent être surpris, mais c’est toujours positif » souligne Ignacio Gimenez.


Source : AFP, Econostrum