États-Unis : Fort soutien interconfessionnel après l’annonce des manif anti-Islam

Capture d'écran Twitter

Nous vous parlions il y a quelques jours de manifestations ant-Islam s'étant produit dans plusieurs villes des États-Unis. Juste après l'annonce de ces manifestations islamophobes (qui pour certaines d'entre elles, on a appelé à venir avec une arme), qui ont lieu vendredi et samedi dernier autour des mosquées, la communauté interconfessionnelle américaine s'est ralliée autour des musulmans.

Pour rappel un groupe a appelé à des rassemblements de haine anti-musulmanes devant des mosquées et des centres islamiques à travers le pays le week-end dernier.

Lire : États-Unis, manifestation anti-Islam à Phoenix

Plusieurs pages Facebook avaient été créées afin de diffuser le message de propagande du groupe en jouant sur le sentiment patriotique afin de rallier le plus de monde possible à ce qu'il a appelé le soi disant « Rassemblement Mondial pour l'Humanité ».

Le groupe a donc invité leurs compagnons patriotes à protester fermement contre l'Islam en allant directement devant les mosquées locales ainsi que devant les centres communautaires musulmans, encourageant même les participants à venir armés de leur fusil. En effet, sur certaines pages ouvertes (comme c'est le cas pour la page de Floride), l'événement était considéré comme une « chasse ouverte » et incité les participants à venir armés de fusils. Bien que plus d'une vingtaine de pages Facebook aient ​​été créées pour appuyer ces rassemblements, et ce selon le Centre de groupe anti-fanatisme pour la Nouvelle-communautaire, la majorité de ceux-ci ont été désactivés dans les jours qui ont précédé ce vendredi.

Voir page Facebook Floride : https://m.facebook.com/events/1673979676147716

Cependant au lieu de rassembler du monde, au lieu de diviser un peu plus les communautés entre elles, la nouvelle de ces rassemblements a eu tout l'effet inverse attendu par le groupe islamophobe puisque ces appels haineux ont renforcé les liens interconfessionnels et ont même inspiré de nombreux actes de bienveillance à l'égard de la communauté musulmane. En effet, un extraordinaire élan de solidarité s'est mis en place à travers les réseaux interreligieux dans les quartiers américains et ce dans tout le pays, montrant ainsi un soutien véridique avec leurs amis musulmans.

Par exemple, dans le Michigan à Deadborn, une de ces manifestations prévue pour arriver en face du Centre islamique, a dû se résigner à se déplacer vers une bibliothèque publique parce que les organisateurs n'avaient pas obtenu de permis, selon Arab Américan News. Postés dans une zone barricadée en brandissant des pancartes condamnant « l'Islam radical », moins de 10 manifestants étaient sur place, sur ces 10 personnes 4 seraient venues avec des armes.

Lire : Anti-Muslim protest in Deadborn draws small crowd

Un autre rassemblement devait avoir lieu à la mosquée Muhammad (Salla Allahou alayhi wa salam) à Washington, DC. La page Facebook annonçant cet événement a été plus tard supprimée. Mais de toute façon, quelques alliés interconfessionnels ont assisté à la prière du vendredi à la mosquée pour faire clairement passer le message qu'ils étaient prêts à défendre l'intégrité des Musulmans.

Catherine Orsborn, directrice de la campagne interreligieuse Shoulder to Shoulder, qui vise à mettre fin à la campagne anti-musulmane, faisait partie de l'un des dirigeants qui ont assisté à la prière.

« Le sermon n'était pas sur les manifestations, il était sur la liberté, la justice et l'égalité« , a déclaré Catherine Orsborn à The Huffington Post. « Il y avait un déjeuner de poisson après à l'extérieur de la mosquée – je suis sûre que si des manifestants s'étaient montrés, ils se seraient aussi vu offrir du poisson« .

Au Sanctuaire interreligieux de la Communauté de Seattle, musulmans, juifs, chrétiens et bouddhistes ont aussi participé à des prières communes vendredi. Ils ont aussi projeté le film « les musulmans américains: Faits vs Fiction », qui présente des informations sur la communauté musulmane, comme de la façon dont souvent les musulmans regardent la télévision et se voient à travers celle-ci ou à quelle fréquence ils assistent à des services religieux de prière.

L'imam Jamal Rahman, co-fondateur du sanctuaire, appelé aussi le rassemblement « remarquable » a déclaré à l'Huffington Post qu' »en particulier, les musulmans de la communauté ont été profondément touchés par les expressions extraordinaires de soutien et de l'unité par leurs frères et sœurs non-musulmans. Chacun d'entre nous a connu une profonde parenté d'esprit« .

Le samedi, le Conseil interconfessionnel de Spokane à Washington a organisé un dîner-partage au sein de leur centre local. Un autre dîner de ce type a été aussi organisé dans un autre centre à Louisville, dans le Kentucky, pour « célébrer les idéaux de l'anti-racisme et anti-sectarisme« .

Ces rassemblements ont également inspiré l'idée au CAIR de lancer cette initiative à l'échelle nationale et de lancer aussi une campagne d'inscription sur les listes électorales.

À Spring Hill, en Floride, les médecins musulmans se sont engagés à offrir des consultations gratuites à tous ceux qui entreraient dans la Clinique communautaire de Crescent samedi dernier.

À Détroit des volontaires ont distribué des vêtements et des fournitures scolaires pour les personnes dans le besoin au centre musulman. D'autres ont signé la promesse de planter des arbres et d'organiser un dialogue avec des jeunes sur la politique et la justice sociale.

En ligne, nombreuses personnes musulmanes ou non, se sont rassemblées sous les hashtags #HateUnchecked (Haine incontrôlée) et #LoveYourNeighbor (AimeTonVoisin).

@amnesty: No child should feel scared about going to their community center or mosque. #HateUnchecked (le 09 octobre 2015)

@SikhProf: Sikhs are constant targets of Islamophobic bigots. Yet we always stand by the side of Muslims. We always stand against #HateUnchecked. (Les Sikhs sont la cible constante des islamophobes fanatiques. Pourtant, nous sommes toujours aux côtés des musulmans. Nous sommes toujours contre #HateUnchecked) (le 09 octobre 2015)

Le Dr Sayyid Syeed, directeur national des alliances interconfessionnelles et communautaires de la Société islamique d'Amérique du Nord, a déclaré dans un communiqué publié à l'Huffington Post qu'il a été rassuré et encouragé par ceux qui étaient déterminés à montrer leur soutien envers les musulmans pendant cette période.

« Nous sommes fiers que de nos alliés de différentes confessions, qui ont été nos partenaires dans le dialogue au fil des ans , se soient présentés avec nous contre la peur et la haine« , a-t-il dit.

Sources : Huffpost.com, Arab American News, Facebook, Twitter