États-Unis : La ville de New London, dans le Connecticut, accepte les fêtes musulmanes dans son calendrier

D’après Larédac’ à 14h32 le 21 Mars 2014

Une nouvelle ville des États-Unis vient de dévoiler son nouveau calendrier scolaire, la ville, dorénavant reconnaît les deux grandes fêtes musulmanes. De plus en plus d’écoles primaires, collèges et lycées qui, du Massachussetts, au New Jersey, en passant par le Michigan et à présent le Connecticut, reconnaissent désormais l’Aïd el-Fitr et l’Aïd al-Adha comme deux grands rituels faisant partie du paysage américain. Et pendant ce temps-là en France……

Le calendrier scolaire mentionne les fêtes juives et musulmanes, afin, que si les élèves observent ses fêtes, ils ne soient plus déclarés en absence injustifié… et il a été demander aux enseignants de ne pas planifié de tests, ainsi que des contrôles à ses dates…

« Nous nous félicitons de l’inclusion des fêtes islamiques dans le calendrier scolaire, car il permettra d’améliorer l’environnement d’apprentissage pour les étudiants musulmans« , a déclaré Monsieur Mongi Dhaouadi, Directeur exécutif du CAIR-CT (Council of American Islamique Relations of Connecticut) dans un communiqué.

Le porte-parole du Conseil Ibrahim Cooper dit qu’il ya un mouvement vers la reconnaissance de jours fériés musulmans dans les districts scolaires à l’échelle nationale. Cela reflète la croissance et la maturité de la communauté musulmane – les parents, qui sont impliqués dans la vie sociale des écoles, ne veulent pas voir leurs enfants avec des absences injustifiés, lors de ses fêtes.

Le CAIR est la plus grande organisation musulmane du pays, défendant les libertés civiles des musulmans et sa voix compte et pèse dans les débats de la vie sociale.

Petit retour en arrière…. C’est la ville de Cambridge, dans le Massachusetts, qui a été la première à inaugurer l’initiative du renouveau du calendrier scolaire américain donnant ainsi la poussée qui lancera d’autres villes à changer eux-aussi leur calendrier scolaire. S’ensuivit donc, Boston ainsi que d’autres localités voisines du New-Jersey ainsi que la commune de Deadborn, qui se trouve dans le Michigan, qui ferait figure d’exception avec la moitié de ses élèves de confession musulmanes (18.000 élèves musulmans) serait en fait la pionnière dans ses changements. 

Quoique l’on en dise ou pense, les musulmans américains sont acceptés avec leurs pratiques religieuses et font partie intégrante de la société américaine. 

Source : CAIR http://www.cair.com , Islamophobia Today