Fermeture d’une rue pour cause de fête juive

D’après Hamzatou à12h39 le 8 Septembre 2013

Voilà, s’il n’en faut, une nouvelle preuve de la conception du laïque à deux vitesses dans une France où l’heure n’est plus à l’unification mais à la division. Il est à noter que les soi-disant défenseurs de la laïcité ne se sont bizarement pas manifesté, même le FN ne semble pas réagir, pourtant lors de l’affaire des prières de rue Marine Le Pen avait réussi spontanément à trouver une comparaison puisqu’elle avait osé comparer ces prières à une « occupation ».


La cause de cette fermeture est les « Fêtes juives » qui se dérouleront dans la région pendant cette période.  Cette fermeture aura pour cause un chamboulement au niveau des transports en commun à savoir les Bus et les Métros, pouvant  ainsi occasionner des retards pour leurs utilisateurs.

Dans un pays comme la France où toutes les religions se côtoient quotidiennement, cette initiative aurait pu être passée sous silence, mais actuellement, vu les récents événements néfastes à l’encontre des musulmans, le sentiment d’injustice prend le dessus. On à l’impression encore une fois d’être le dindon de la farce et que la laïcité au sens strict ne s’applique qu’aux musulmans.

Entendons-nous bien ici ce que l’on pointe du doigt n’est pas la communauté juive mais ceux qui pratiquent un laxisme malsain à leur égard dans ce qu’il appelle République. Cette fausse liberté de culte bafoué à chaque occasion que ce soit contre nous ou en laissant d’autres faire ce que l’on interdit à la communauté musulmane.

Source : http://www.tcrm-metz.fr/