France : Nicolas Sarkozy ne veut pas de voile à l’université et de repas de substitution dans les cantines scolaires

Ah il le veut son siège de Président, il veut le reprendre Nicolas et il sait aujourd'hui ce qui va l'y aider ! Enfin, il n'est pas plus futé que les autres mais peut-être un peu plus opportuniste comme il l'a encore prouvé hier soir sur le plateau de TF1 où il s'est opposé au port du voile à l'université ainsi que sur les repas de substitution dans les cantines scolaires et ce au nom de la « laïcité ».

Les sujets du moment sont donc le port du voile à l'université et les repas de substitution dans les cantines de nos enfants. Si beaucoup encore n'y voient pas de « problème », pour Nicolas, fidèle à sa stratégie depuis son come-back, c'est une opposition totale. « La République a une identité. La France est une République, pas seulement une démocratie. Dans une démocratie, chacun fait ce qu'il veut tant que cela ne fait pas de mal aux autres. Dans une République, on est plus exigeant. La République, c'est la laïcité« .

« Je ne vois pas la cohérence d'un système où on interdirait le voile à l'école, au collège, au lycée et où on l'autoriserait à l'université« , a-t-il déclaré, faisant allusion à la loi de 2004 d'interdiction de signes religieux ostentatoires dans les établissements d'enseignement publics.

Hum, donc le voile fait du mal et ne pas manger de porc aussi ! Mais tous ces messieurs à force de se fixer sur nous oublient, en ce qui concerne la viande, que nous ne sommes pas les seuls à ne pas manger une viande, certains petits ne mangent pas du tout de viande parce que leurs parents sont végétariens, non pas pour une question religieuse, et qu'ils veulent inculquer cette pratique à leur progéniture ! Le diktat de la République en somme ! Imposer sans négocier ! Obliger de se conformer ! Exigeant un comportement digne de la République ! Résultat d'une attention outrancière envers les musulmans français.

Non aux repas de substitution

Sur ce sujet des repas, l'ex-Président a déclaré « Je vais même plus loin : dans les cantines d'écoles publiques, je suis opposé à ce qu'on appelle les repas de substitution où, en fonction de l'origine des enfants, de la religion des parents, on choisit des repas différents« . Cette déclaration prouve bien d'une part son manque de connaissances de la population qui fréquente les cantines scolaires qui est apparemment pour lui exclusivement étrangères et musulmanes lorsqu'il s'agit de demander un autre plat mais elle prouve également qu'il est indéniable que ces interdictions visent une communauté en particulier et sans jouer la victimisation… la nôtre !

Sarko surf sur la décision du maire UMP de Chalon-sur-Saône, Gilles Platret, qui a choisi de supprimer le menu de substitution dans les cantines scolaires et ce encore une fois au nom de ce cher « principe de laïcité« . Mr Sarkozy dit appuyer cette mesure « si vous voulez que vos enfants aient des habitudes alimentaires confessionnelles, vous allez dans l'enseignement privé confessionnel » a-t-il affirmé. Mais où Mr Sarkozy ? Vous et vos semblables ne nous laissaient pas construire ou ouvrir des écoles !!!!!! Dès qu'un projet est mis sur pied il y a toujours une de vos fouines pour désamorcer l'initiative ! « Si la République ne fait pas accepter les règles, il n'y a plus de République« , hé bien vu le nombre de « règles » que vous avez violées depuis le début de la République, il n'y en a plus depuis longtemps !!!

Source : avec TF1

Photo : Gonzalo Fuentes, Reuters