France : Une carte de secours dédiée aux SDF fait polémique à Marseille

D’après Larédac à 17h30 le 06 Décembre 2014

Une polémique est entrain de se former à Marseille. En cause une « carte de secours » – sous forme de triangle jaune – qui a été distribuée à 300 sans-abris marseillais dont le nom, le prénom mais aussi les maladies chroniques du porteur seront inscrits dessus.

La protestation enfle donc à Marseille. Cette fameuse « carte de secours », destinée aux sans-abris de la ville est censé être porté de manière visible. Cela rappelle une période de l’Histoire Française ! Sur ce badge devaient être inscrits le nom, le prénom et le numéro de sécurité sociale de la personne qui le porte, ainsi que ses maladies chroniques, mais on y trouve aussi les allergies, la date de naissance, le médecin traitant, ou encore la personne à prévenir. Un fichage complet qui ne plaît pas aux associations de défense des droits de l’Homme. 300 cartes ont déjà été distribuées à Marseille mais devant la polémique grandissante, la mairie a annoncé qu’une nouvelle carte – celle-ci ne devrait porter que l’identité du SDF, le nom de la personne à prévenir en cas d’urgence et peut-être le rhésus sanguin – serait distribuée.

« Il y a un problème de confidentialité, de stigmatisation, cela va à l’encontre de tout le travail de rue que l’on fait », avait dénoncé Raymond Negren, responsable de la mission de rue de Médecins du Monde à Marseille, avant que la mairie ne revienne sur le contenu de la carte. « L’exercice de la médecine, même dans la rue, respecte l’éthique, et le secret médical est dû aux SDF comme aux autres« , avait renchéri Pierre-François Pernet, un médecin qui travaille avec l’association.

A l’initiative de la mairie de Marseille et du Samu Social

Au-delà du contenu, c’est le symbole qui choque. Le triangle jaune porté ostensiblement autour du cou est un symbole particulièrement dérangeant pour de nombreuses associations : Réseau éducation sans frontières et la Ligue des droits de l’homme ont ainsi critiqué la ressemblance entre cette carte et l’étoile jaune que les juifs étaient obligés de porter pendant la Seconde guerre mondiale. Une centaine de personnes ont manifesté mercredi devant l’Hôtel de Ville de Marseille, à l’appel de l’association « Le Jugement Dernier ».

Cette mesure, mise en place par la mairie de Marseille et le Samu Social, est présentée comme une « bonne intention« . Xavier Mery, adjoint au maire de Marseille, délégué à l’intégration et à la lutte contre l’exclusion, s’est dit « scandalisé par les polémiques absurdes autour de la carte de secours« .

« Cette carte, qui n’a pas vocation à être visible de tous, permet avant tout aux pompiers et au personnel soignant de recueillir des données essentielles afin d’identifier, d’aider efficacement et souvent de sauver la vie de ces personnes dépourvues de tout lien social« , a assuré Xavier Mery.

En 11 ans, la France a vu le nombre des SDF augmenter de 44 %. Cette population a atteint les 111 700 personnes en 2012, dans les agglomérations de plus de 20 000 habitants de France métropolitaine. En 2012, près de 31 000 enfants étaient sans-domicile fixe en France, selon un rapport de l’Insee. Le nombre aurait augmenté encore depuis. Un nouveau phénomène apparaît aussi en France depuis ces dernières années, des jeunes lycéens encore scolarisés seraient aussi victime de précarité et beaucoup d’entre eux se retrouvent à dormir dehors. Une situation inacceptable !

Source : avec Afp, Nice matin, Insee