France : Une jeune maman musulmane a été agressée à Toulouse

Nouvel acte islamophobe et nouveau drame familial. Selon une source policière, une jeune mère musulmane d’une trentaine d’années qui venait de déposer ses enfants à l’école a été agressée par un individu.

La jeune maman est enceinte de 8 mois, elle a déposé plainte après son agression. Le mobile raciste et anti-musulman est on ne peut plus claire puisque l’agresseur lui a reproché de porter le « hijab », toujours selon la même source. Cette jeune mère d’une trentaine d’années a été entendue mercredi par les enquêteurs de la Sûreté départementale, à la clinique où elle avait été hospitalisée après avoir été prise en charge par les pompiers.

« Le bébé n’a rien mais ma femme a mal partout »

D’après le récit de la soeur, l’agresseur a tiré sur son voile, l’a agrippée par les cheveux pour la jeter au sol, et il l’a frappée plusieurs fois. Cette scène, qui a dû être horrible pour la victime, s’est déroulée dans une rue du quartier de la Roseraie. « Le bébé n’a rien mais ma femme a mal partout« , précise son mari, Mounir, 33 ans, cité par le quotidien La Dépêche du Midi. « Elle a pris beaucoup de coups. Psychologiquement, c’est très dur. Elle n’arrête plus de pleurer« , explique le jeune homme.

Les policiers ont enregistré une plainte de la jeune femme pour agression à caractère raciste. « Il n’y a pas de raison de mettre en doute sa parole« , a précisé une source policière, évoquant la possibilité de faire un portrait-robot de l’agresseur qui a pris la fuite.

« Pas de ça chez nous »

Selon le mari de la victime qui doit accoucher mi-avril, insha Allah, elle venait d’accompagner ses deux filles à l’école quand elle a croisé deux jeunes hommes. « L’un d’eux lui a agrippé les cheveux, a tiré sur son voile tout en l’insultant: ‘pas de ça chez nous’ (…) Il lui a donné beaucoup de coups (…) Son ami, qui n’a pas participé aux violences, lui a dit d’arrêter.« 

Pour une fois les politiques ont réagi immédiatement après avoir pris connaissance de cette affaire. En effet, dans un communiqué, le député socialiste de Haute-Garonne Christophe Borgel, a jugé que « le caractère raciste et antimusulman de cette agression » ne faisait « pas de doute« . « La République ne tolère aucune agression raciste, la République ne tolère aucune agression en raison de la religion d’un de ses concitoyens« , écrit-il.

Le ministre de l’Intérieur a condamné vendredi cette « agression particulièrement choquante« . Dans un communiqué, il a rappelé « la détermination totale du gouvernement à combattre les actes et les propos anti-musulmans, tout comme l’ensemble des actes racistes et antisémites, qui font systématiquement l’objet de poursuites. » Étrange déclaration pour celui qui fait partie de la politique agressive de stigmatisation de la communauté musulmane ! Sauf si on prend en compte les élections du moment ! Ce qui expliquerait aussi la rapidité de réaction !

Bernard Cazeneuve a lui aussi laissé sa petite phrase en déclarant qu' »en faisant de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme une grande cause nationale, le gouvernement fait en sorte qu’aucun Français ne puisse être attaqué ni menacé en raison de son origine ou de sa religion. Il en va de la préservation de la cohésion nationale et du respect des principes fondateurs de la République« .

Dans un autre communiqué, le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis a fustigé une attaque « inacceptable et inadmissible dans une grande démocratie comme la France« . « Le Parti socialiste condamne de façon très ferme cette agression raciste (…) et réaffirme qu’aucun comportement raciste et islamophobe ne doit être toléré dans notre République.« 

Le porte-parole du Conseil régional du culte musulman (CRCM) Midi-Pyrénées, Abdellatif Mellouki, a exprimé sa « crainte et sa vive inquiétude de voir l’augmentation des actes islamophobes« , en « dénonçant le discours tenu ces derniers jours par des professionnels de l’amalgame et de la surenchère« .

En effet, les actes se multiplient et deviennent de plus en plus violents !!! La politique agressive envers la communauté musulmane amène certains lâches à passer à l’action prenant cette politique pour autorisation et en défoulant leur racisme nauséabond sur des femmes sans défense pour le simple fait d’avoir un tissu sur la tête !

Source : AFP, BFM Tv, Reuters