Georges Ibrahim Abdallah un prisonnier oublié

D’après Larédac’ à 18h24 le 31 Janvier 2014

Le tribunal administratif de Montreuil vient de suspendre la décision du Conseil municipal de Bagnolet, en Seine St.Denis, d’accorder la citoyenneté d’honneur au militant Georges Brahim Abdallah. Cette décision avait été prise le 11 décembre 2013 en vue de sensibiliser l’opinion publique et de peser sur la décision de libérer ce militant communiste libanais.

Georges Ibrahim Abdallah, 62 ans, entre dans sa trentième année de détention dans les prisons françaises, et vit une situation que l’on peut qualifier de kafkaïenne, sa libération se heurtant à une série d’obstacles toujours insurmontables. Pourtant libérable depuis 1999, et alors que tant d’autres ont regagné leur pays, ce vieux prisonnier, considéré comme « terroriste », est en butte à ce qu’il faut bien appeler la raison d’État. Il est actuellement détenu dans la centrale de Lannemezan, dans les Hautes-Pyrénées.

Chroniques du Dr. Mansour : Georges Ibrahim Abdallah 1/2 (21 Février 2013)

http://i.mixcloud.com/CDTRyw

Chroniques du Dr. Mansour : Georges Ibrahim Abdallah 2/2 (28 Février 2013)

http://i.mixcloud.com/CDTRzr

Source : Afp, agences de presse