Il « ne faut pas toucher à ce qui concerne l’existence juive » dixit Roland Dumas

L’ancien ministre socialiste et avocat Roland Dumas (ami de feu Jacques Vergès), dans un entretien avec un journaliste de la revue Charles qui devrait sortir le 1er avril prochain et qui aura pour thème « politique et justice », a estimé que « dans la vie politique française, il y a une zone sacrée » et qu’il « ne faut pas toucher à ce qui concerne l’existence juive« . Des propos qui vont certainement pas passer inaperçu. Mr Dumas est-il dans les déclarations véridiques ? Il y a peu déjà il avait affolé les politicards en déclarant à un journaliste de BFMTV-RMC que Manuel Valls aka « la patte tremblante » était « probablement » sous « influence juive« .

« Aujourd’hui, vous remarquerez que, dans la vie politique française, il y a une zone sacrée. Faut pas toucher à tout ce qui concerne l’existence juive« , déclare-t-il dans la revue.

« La réalité juive, c’est-à-dire le comportement des juifs, leur malheur… C’est un peu ce qui m’arrive aujourd’hui. Il ne faut même pas prononcer le nom, c’est le sacré« , poursuit-il.

Le journaliste a demandé à Mr Dumas ce qu’il entendait par « existence juive« , à savoir est-ce que ce terme était à prendre dans le sens « pro-israélienne » ?. « Oui. Ces interviews à la télévision, ça va très vite. Vous réfléchissez, mais enfin vous n’avez pas le temps de polir vos phrases« , a-t-il répondu. Il a été interrogé sur la réaction de Manuel Valls à ses propos, selon lui Manouwel reprend « une vieille rengaine de l’antisémitisme« , l’a qualifiant même de « minable de la part de quelqu’un qui est Premier ministre« .

Roland Dumas a également dénoncé la tentative de prise de force par le lobby avocat juif lors du procès de Klaus Barbie*, dans lequel il fut l’un des avocats de la partie civile. Selon lui lors du procès est apparu un « clivage extraordinaire à ce moment-là, car tous les avocats juifs – je vais encore me faire traiter d’antisémite, mais enfin peu importe -, tous les avocats juifs de Lyon avaient constitué un groupe qui a voulu accaparer le procès en nous éliminant« . « J’ai pris Klarsfled (Serge, NDLR) à part , je lui ai dit : Écoute, c’est stupide la façon dont le procès s’engage. Vous allez diviser les avocats juifs des avocats non juifs. Ce n’est pas ça, la Résistance, la Résistance, ça a été, au contraire, tout le monde« , a-t-il expliqué. « Et Klarsfeld très intelligemment a réuni tous les avocats juifs, et leur a dit : Vous n’allez pas faire cette connerie. Vous n’allez pas faire ce procès comme ça. Ce procès, c’est le procès de la Résistance contre l’hitlérisme. On a sauvé le procès« , rajoute-t-il.

*Nikolaus Barbie, dit Klaus Barbie, a été le chef de la section IV dans les services de la police de sûreté allemande basée à Lyon. Surnommé « le boucher de Lyon », il a été condamné pour crime contre l’humanité à Lyon en 1987.

Source : avec Afp, BFM TV, RMC