Inde : Une loi pour freiner les conversions vers d’autres religions

D’après Hamzatou à 21h04 le 5 Août 2013

     

Les conversions, notamment celle à l’Islam, dérangent on le sait jusqu’au plus haute sphère du pouvoir. Aujourd’hui nous apprenons qu’en Inde une loi vise ceux qui désireraient se convertir à une autre religion que l’hindouisme puisque pour cela il faudra demander l’autorisation gouvernementale au moins un mois avant la possible conversion sinon ce sera la prison pour ceux ou celles qui se convertiraient sans autorisation des autorités.

Cette loi a été dénoncé par les musulmans et les chrétiens de l’État de Madhya Pradesh dans le centre de l’Inde. Le président de fête musulmane en Inde pour le site OnIslam a réagi à cette loi qui est selon lui en violation des Droits de l’Homme « C’est une violation totale des Droits de l’Homme. Chacun est libre de choisir sa religion. C’est totalement contre la Constitution de l’État Indien ».  

La loi porte le nom de « Liberté des Actes de Religion ». Dorénavant ceux ou celles qui voudront se convertir à l’une des religions minoritaire tel que l’Islam ou le christianisme (ces minorités représentent 7% environ de la population de l’État de Maydha Pradesh) devront déposer une demande en fournissant certaines informations. Pour les personnes mineures, les femmes, les leaders religieux ainsi que les membres de castes répertoriées c’est-à-dire les intouchables, si la demande n’est pas faite un mois à l’avance ils encourent une peine de prison et/ou une amende.

Cette loi a été voté il y a quelques jours par l’Assemblée législative et elle est largement approuvée par le peuple hindou qui a peur de voir sa culture pervertie par d’autres religions, en effet l’hindouisme est la religion dominante en Inde mais celle des minorités attirent de plus en plus ce qui donnerait des fortes tensions inter-religieuses à travers tout le pays.

source : Ajib

crédit photo : flickr via Ajib