Islamophobie : Deux plaintes déposés contre Christine Tasin

D’après Larédac’ à 08h30 le 19 Octobre 2013

Les deux plaintes ont été déposées, hier en plein démontage des chapiteaux et de l’abattoir temporaire qui étaient sur la place Robespierre pour l’Aïd-el-Kébir. La première vient de Bachir Bouhmadou et concerne les propos Christine Tasin que l’on a vue dans un précédent article.

Bachir Bouhmadou a déclaré qu’« en tant que musulman, j’ai été choqué par les termes qu’elle utilise. Je ne pouvais pas accepter cette banalisation de l’islamophobie».

Pour rappel Christine Tasin s’est lâché lors de son échange avec Mr Bouhmadou le 15 octobre dernier, la militante de Résistance républicaine se disait opposée à « l’égorgement de 350 moutons sans étourdissement« . Dans la suite de la vidéo postée on pouvait aussi l’entendre crier ouvertement son islamophobie et aussi injuriée la religion musulmane en la qualifiant de « saloperie« . 

Sur son blog identitaire Riposte Laïque, qui soit dit en passant est fait par des humoristes, Christine Tasin continue son arrogance en écrivant « depuis quand, en France, serait-il interdit de critiquer une doctrine, un système, une religion…..et de dire ce qu’on pense ». Pour répondre à Mme Tasin : Peut-être depuis qu’injurié cette religion est créditée par l’État français ou peut-être que c’est plus facile puisque l’islamophobie n’existe pas officiellement et Mme Tasin faite de même avec la religion judaïque pour voir si vous vous lâcheriez aussi facilement.

Bien entendu ses propos malfaisants ont choqué la communauté musulmane en effet jeudi 17 octobre le Président de Résistance citoyenne, Mustafa Lounès, a apporté son soutien à Mr Bouhmadou, qui est secrétaire adjoint du Parti, en écrivant au procureur de la République Alexandre Chevrier «en qualité de procureur de la République », indique-t-il, « vous avez tous les pouvoirs pour engager les poursuites si vous estimez que les charges sont suffisantes.»

La deuxième plainte a été déposé par Ali Saab vendredi 18 octobre dans l’après-midi. Ali Saab est le Président de l’association des musulmans du Territoire de Belfort dit refuser « de laisser passer les termes employés » car selon lui «c’est de la calomnie et de la diffamation à l’égard des services de l’État et à notre égard», il ajoute «mme Tasin a le droit de défendre ses convictions, mais elle doit rester correcte

Les paroles en cause du mécontentement de Mr Saab se sont dites pendant un échange avec Mme Tasin quand elle demande à Mr Saab d’aller pratiquer sa religion dans son pays, propos devenu habituel pour beaucoup d’entre nous malheureusement comme le souligne Mr Saab « nous somme de confessions musulmanes mais nous sommes de nationalité française« .

Source : Riposte Laïque, L’est Républicain