Israël interdit l’accés des hôpitaux aux noirs pour cause de raisons sanitaires info ou intox

D’après Hamzatou à 10h42 le 19 Août 2013

« L’Etat hébreu censé donner l’exemple en matière des droits de l’Homme étant donné l’histoire, ne cesse au contraire de cumuler les affaires de racisme. »

Le racisme anti-noir a franchi une étape supérieure en Israël où un hôpital refuse depuis le début du mois l’accès aux Noirs pour des « raisons sanitaires », cette information a été confirmé par la direction de l’Ichilov Medical Center à Tel-Aviv. Donc après les femmes éthioppiennes forcées à la contraception, le grand rabbin Ashkénazes du régime sioniste qui crache sa haine et son racisme sur les noirs, les ratonnades contre les hommes, les incendies des magasins de pauvres commerçants à cause de leurs couleurs, maintenant c’est les hôpitaux. Le comportement d’Isarël rappelle les heures les plus sombres de l’apartheid en Afrique du sud ou l’époque de la ségrégation noire aux États-Unis.

Les hôpitaux israéliens n’accepteront que les migrants africains qui auront besoin de soins médicaux, tous les autres seront refoulés à la porte comme des animaux que l’ont interdit dans les yeux publics !

L’argument annoncé pour cette méthode horrible serait que les migrants sont porteurs de maladies graves (type tuberculose) et que pour des « raisons sanitaires » il est préférable d’écarter tout risque. 

Pour pouvoir entrer dans l’enceinte de l’hôpital les immigrants devront porter un badge stipulant de leur bon état de santé. Si ces personnes ne portent pas ce badge de la honte, et cela même si des enfants leur appartenant sont hospitalisés, l’accès à l’hôpital leur sera également refusé.

Voilà les informations diffusées sur le sujet depuis le début du mois sur la toile, cette info est parti d’un article écrit par Fouad Harit pour le compte du site Afrik.com.

Le problème c’est qu’en écrivant ses lignes et en faisant nos recherches nous nous sommes aperçus qu’il y avait une contre-information. Après avoir poussé un peu, nous avons trouvé un journaliste Arabo-Israélien travaillant, il est vrai pour JSSNews se disant choqué par l’article qu’il a découvert via un tweet « C’est en découvrant un tweet du suprémaciste blanc-chrétien Alain Soral (par ailleurs retwitté près de 250 fois), que je suis tombé sur un article étonnant: « Israël, un hôpital interdit aux noirs, » écrit par un certain Fouad Harit.  Moi-même arabe israélien, de gauche et bénévole dans une association des droits de l’homme à Jaffa, j’ai été choqué par ce que j’ai pu lire. J’ai beau être critique à l’endroit d’Israël, je pense que l’auteur de ces lignes, s’il veut aider à lutter contre les préjugés, devrait commencer par cesser de raconter n’importe quoi. »

Voilà en quoi il est très difficile de faire de l’information quand vous avez des journalistes qui écrivent avec leurs pensées personnelles et qui ne restent pas objectifs, ni critique sur ce qu’ils écrivent, le parti pris est mauvais pour la diffusion d’information et le manque de recherche. Alors qu’en est-il réellement de cette histoire de noirs interdit dans les hôpitaux ? 

Maintenant que l’on a vu la première info, voyons ce que dit Israël et ses hôpitaux. 

Le journaliste Hassan Bilal explique qu’il a pris contact avec le dis hôpital d’Ichilov  « l’hôpital n’est pas interdit aux noirs, c’est vouloir faire du scandale anti-israélien que de dire cela. L’hôpital Ichilov / Souraski est ouvert à tout le monde, et les noirs sont non seulement en tant que patients, mais également en tant que membre du collège médical, y sont présents. Par contre, les immigrants illégaux, ceux-là même qui vivent dans des conditions difficiles et qui sont au contact de maladies infectieuses graves et/ou disparues en Israël, sont re-dirigés vers des hôpitaux spécialisés dans la détection et la lutte de ces virus. » La responsable de l’établissement continue en disant que « Les migrants illégaux qui viennent du Soudan ou d’Erythrée par exemple, en plus de bénéficier de soins gratuits de la part de l’Etat d’Israël, se voient donc confier à des spécialistes de ces maladies et n’engorgent pas l’hôpital de Tel-Aviv, déjà bondé, et qui plus est non-spécialisé dans ces traitements là », elle ajoute encore « il est vrai que les familles des malades de sans-papiers ne peuvent entrer dans l’hopital que si ils ne sont eux-même pas porteur de maladies. Alors on fait un test et s’ils ne sont pas malades, il n’y a aucun problème. Mais c’est tout à fait normal, si vous prenez la France par exemple, les sans-papiers ont tellement peur de se faire arrêter par la police qu’ils ne vont même plus se faire soigner à l’hôpital. Là ça pose un réel problème. Où pire, le traitement des noirs dans les pays musulmans, en Libye, en Egypte… Ils sont encore considéré comme des esclaves. Tout n’est pas parfait en Israël, mais de là à écrire de pareilles inepties… »

La responsable de l’établissement hospitalier dit avoir été sous le choc lors de sa lecture de l’article de Fouad Harit « comment ?.. Comment est-il possible d’écrire de pareilles bêtises ? C’est du n’importe quoi ! Non seulement on soigne les noirs, mais aussi les Arabes, les musulmans et les chrétiens, les chinois et les américains. On accueil des milliers de patients de Gaza et de Ramallah tous les ans. On soigne, sans distinction, ni de couleur, ni de religion, ni de rien du tout. Mais quand on est porteur d’une maladie infectieuse, on ne peut pas prendre le risque de contaminer toute la population hospitalière du plus grand hôpital d’Israël ! On se fait traiter dans des lieux spécialisés… »

Voilà maintenant nous avons deux versions totalement différentes ! Laquelle est vraie, laquelle est exagérée ou fausse ? Bien sûr TEPA à sa propre vision et son propre jugement sur Israël et ses agissements (car ceci n’enlève en rien le comportement innaceptable d’Isarël sur nos frères et soeus Palestiniens), bien sûr l’info vient de JSS News et d’un autre journaliste mais nous devons rester vigilant pour ne pas tomber dans des affirmations raccourcies par une information piper et cela vaut en premier pour nous qui faisons de l’info avec une bonne intention, celle de faire savoir !

Source : Islam&Info, Afrik.com, Djibnet.com, DomTomNews, JSSNews, Hassan Bilal