Israël : Netanyahu appelle à ne pas reconnaître le nouveau gouvernement palestinien

D’après Larécac’ à 20h00 le 02 Juin 2014

L’armée israélienne a mené lundi deux raids dans la bande de Gaza en réponse à des tirs de roquettes palestiniennes, a annoncé un porte-parole de l’armée.

Signal fort envoyer à Abbas ??

Ces attaques ont été lancées le jour où le gouvernement de consensus palestinien doit être présenté à Ramallah en Cisjordanie à la suite d’un accord entre le Fatah et le Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza.

« A la suite de deux tirs de roquettes vers le territoire israélien ces deux derniers jours, l’aviation israélienne a attaqué deux sites terroristes dans le centre et le sud de la bande de Gaza qui ont été touchés« , a précisé le porte-parole dans un communiqué.

Netanyahu appelle à ne pas reconnaître le futur gouvernement palestinien

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu (roi fantasmatique d’un état terroriste bien réel)  a exhorté dimanche la communauté internationale à ne pas « se précipiter » pour reconnaître le prochain gouvernement de réconciliation palestinien, soutenu par le Hamas, qui doit prêter serment lundi.

« J’appelle tous les éléments responsables de la communauté internationale à ne pas se précipiter pour reconnaître un gouvernement palestinien dont le Hamas est membre à part entière et qui s’appuie sur le Hamas« , a affirmé M. Netanyahu en conseil des ministres.

« Le Hamas est une organisation terroriste qui appelle à la destruction de l’Etat d’israël« , a ajouté le Premier ministre dont les propos ont été retransmis par la radio militaire. Selon M. Netanyahu, la formation de ce gouvernement « ne va pas renforcer la paix, cela va renforcer le terrorisme« .

Selon la radio publique, israël a refusé d’autoriser trois futurs ministres à se rendre de la bande de Gaza, dirigée par le Hamas, pour participer lundi à Ramallah (Cisjordanie) à la prestation de serment du nouveau gouvernement devant le président Mahmoud Abbas.

Interrogés par l’AFP, le ministère de la Défense et le bureau de M. Netanyahu ont refusé de démentir ou de confirmer cette information.

Après plusieurs reports, M. Abbas a affirmé samedi que le futur gouvernement de « consensus national », qui doit être composé de personnalités indépendantes et de technocrates, serait présenté lundi.

« Les ministres ne seront pas membres du Fatah ni du Hamas« , les deux frères ennemis du mouvement national palestinien, a assuré M. Abbas.

Ce gouvernement de transition et sans mandat politique sera chargé d’organiser des élections dans un délai de six mois. Il sera conduit par le Premier ministre sortant Rami Hamdallah.

L’OLP, dominée par le Fatah, et le Hamas ont signé le 23 avril un nouvel accord de réconciliation pour mettre fin à la division politique depuis 2007 entre la Cisjordanie, dont l’Autorité palestinienne administre les zones autonomes, et la bande de Gaza dirigée par le Hamas et sous blocus israélien.

Source : Afp, Reuters, Haaretz, Agence Wafa