Israël riposte après une explosion dans le Golan occupé qui a fait trois blessés israéliens

D’après Larédac’ à 11h11 le 19 Mars 2014

Un char israélien sur le plateau du Golan, près du Liban et de la Syrie, le 5 mars 2014 MENAHEM KAHANA AFP

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait averti hier mardi qu’Israël réagirait « avec force » après une explosion dans la partie israélienne du plateau du Golan occupé qui a fait trois blessés parmi des soldats israéliens.

En effet, un « engin a explosé au passage de soldats en patrouille le long de la frontière entre Israël et la Syrie« , pays en guerre depuis 2011, a précisé le porte-parole de l’armée israélienne, en référence à la ligne de cessez-le-feu. La radio publique israélienne a fait état de trois blessés, à des degrés divers, sans autre indication.

« Nous agirons avec force pour assurer la sécurité d’Israël« , avait affirmé M. Netanyahu, dont les propos tenus lors d’une réunion de son parti Likoud (droite nationaliste), ont été diffusés par la radio militaire.

Le premier Ministre israélien a mis ses menaces à exécution sans attendre puisque l’armée de Tsahal a indiqué que des raids aériens ont été menés contre des positions militaires syriennes dans la nuit de mardi à aujourd’hui mercredi soit quelques heures après l’explosion.

« Tsahal a ciblé plusieurs positions militaires syriennes qui ont servi à mener l’attaque contre les soldats de Tsahal » a fait communiqué, précisant que les raids avaient touché une infrastructure d’entraînement de l’armée syrienne, des quartiers généraux militaires et des batteries militaires. L’information a également été diffusée par une porte-parole militaire qui a confirmé que l’aviation israélienne avait mené des raids sur le côté syrien du plateau du Golan.

D’autres sources militaires ont indiqué aussi que l’aviation avait mené ces raids vers environ 2h du matin, heure de Paris.

Source : Afp, Reuters, agences de presse israéliennes