Israël/Palestine : Nouvel appel d’offres pour 1.400 logements en Cisjordanie occupée

D’après Larédac’ à 17h30 le 10 Janvier 2014

Les autorités israéliennes ont lancé vendredi un appel d’offres pour la construction de 1.400 logements en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est, quelques jours après la dernière mission en date du secrétaire d’Etat américain, John Kerry, pour tenter de faire progresser les négociations de paix.

Les Palestiniens ont averti par le passé que toute extension des colonies de peuplement israéliennes dans des territoires où ils envisagent de créer un futur Etat risquerait de faire échouer les négociations de paix, qui ont repris en juillet sous l’égide des Etats-Unis après un hiatus de trois ans.

L’annonce de l’appel d’offres, attendue, avait été retardée afin de ne pas coïncider avec la visite de John Kerry, sa dixième dans la région depuis la relance des négociations dont la date butoir est fixée à avril.

Cette annonce fait suite à la libération par Israël de 26 détenus palestiniens en décembre, relâchés dans le cadre d’un accord qui avait été négocié par Washington pour permettre la reprise des négociations de paix.

Le ministère israélien du Logement a publié la liste d’implantations en Cisjordanie où il prévoit de construire 801 logements, ainsi que 600 autres dans Jérusalem-Est (partie arabe). Le ministère a republié d’autre part un appel d’offres concernant 582 logements à Jérusalem-Est qui n’avaient pas attiré d’entreprises jusqu’alors.

Selon le mouvement La Paix Maintenant, hostile à la colonisation, cette annonce signifie que depuis la reprise des négociations de paix, Israël a annoncé l’intention de construire 5.349 nouveaux logements en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

« Ces derniers appels d’offres risquent de provoquer l’échec des négociations et de réduire à néant les efforts de Kerry« , a estimé le secrétaire général de La Paix Maintenant, Yariv Oppenheimer.

Le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, dont la coalition de gouvernement comprend des partis favorables à la colonisation, a défendu les derniers projets en date d’extension de colonies. Il a fait valoir que les appels d’offres portaient sur des logements situés dans des implantations qui resteraient israéliennes dans le cas où serait conclu un accord de paix.
Plus de 500.000 colons juifs vivent à Jérusalem-Est et en Cisjordanie.

Source : Reuters, Afp, agences de presse israéliennes