Joko « Jokowi » Widodo « L’OCI doit faire partie de la solution, et non une partie du problème»

Le président indonésien a appelé lundi, lors d'un sommet de l'Organisation de Coopération Islamique (OCI), à faire partie de la solution au conflit palestino-israélien plutôt que d'être une partie du problème.

Le Président Joko « Jokowi » Widodo, qui dirige le plus grand pays musulman, a déclaré que le monde entier est préoccupé par la détérioration de la situation en Palestine et a critiqué ce qu'il a appelé « des politiques unilatérales et illégales » de l'administration d'occupation « d'israel ».

Les représentants de 57 pays s'étaient réunis dans la capitale indonésienne, Jakarta, ce dimanche 6 mars 2016, pour un sommet extraordinaire de l'OCI qui se concentre sur la Palestine et Jérusalem.

Le quatuor pour le Moyen-Orient – composé de l'ONU, la Russie, des États-Unis et l'Union européenne – et les membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU sont également représentés, mais aucun pays musulman.

« L'OCI doit faire partie de la solution, et non une partie du problème», a déclaré Jokowi dans le discours d'ouverture du sommet. « Si l'OCI ne peut pas faire partie de la solution à la Palestine, l'OCI devient inutile.« 

Parmi les dirigeants présents à la réunion de Jakarta il y avait le président soudanais Omar el-Béchir, qui est recherché par la Cour pénale internationale pour des crimes de guerre des allégations liées au conflit dans la région du Darfour. L'Indonésie n'est pas un État membre de la CPI.

Sources : Jakarta Post, South China Morning Post