Koweït : Un homme veut dépister les homosexuels arrivant dans les pays du Golfe

D’après Larédac’ à 18h34 le 11 Octobre 2013

Drôle de résolution que Youssouf Mindkar veut mettre en place pour les nouveaux arrivants dans les pays du Golfe. En effet, il est le promoteur d’un dépistage « des gays » afin de les « détecter » avant qu’ils mettent le pied sur les terres arabo-musulmanes.

Le directeur de la santé publique du Koweït va donc durcir les dispositifs de contrôle pour tous les individus en villégiatures ou en séjour d’affaires sans pouvoir s’y soustraire. Mr Mindkar a souligné que la mesure pourrait entrer en vigueur dans tous les pays qui composent le Conseil de Coopération du Golfe c’est à dire l’Arabie saoudite, le sultanat d’Oman, le Koweït, le sultanat du Bahreïn, les Émirats arabes unis ainsi que le Qatar. Toujours selon lui un comité central se réunira prochainement pour délibérer sur ce sujet tabou pour la plupart des pays concernés.

Yousouf Mindkar a déclaré que « les centres de santé effectuent un contrôle médical de routine pour évaluer la santé des expatriés quand ils viennent dans les pays du CCG, cependant, nous allons prendre des mesures plus strictes qui nous aideront à détecter les homosexuels qui se verront interdits d’entrée au Koweït ou dans l’un des États membres du CCG. »

À la vue de cette information on s’est demandé, non sans humour, comment peut-on dépister les tendances sexuelles d’une personne ? Et est-ce qu’il en sera de même pour la population des États du Golfe ? Cela est moins sûr puisque déjà le mois dernier le rédacteur en chef d’un hebdomadaire à sensation du sultanat d’Oman qui a voulu, dans un article, faire voir le vrai visage de ceux que l’on cache à savoir « les gays du sultanat », s’est vu attaquer de toute part par son gouvernement. Pour punition il a été suspendu de ses fonctions.

Dans cet article il a « osé » décrire un État du Golfe bien plus tolérant qui ne laisse le faire croire à l’encontre de l’orientation sexuelle de ses concitoyens et cela en comparaison aux royaumes limitrophes. Le journal lui a été obligé de présenter ses excuses en publiques tellement l’affaire avait provoqué la colère des autorités ainsi qu’un choc énorme sur les réseaux sociaux.

Toutes les vérités sont bonnes à dire malheureusement elles ne sont pas toutes faciles à entendre.

Source : Oumma.com