La justice égyptienne ordonne la fermeture de quatre chaîne de télévision dont Al-jazeera

D’après Hamzatou à 10h34 le 4 Septembre 2013

Quatre télévisions égyptiennes vont cesser d’émettre. Parmi elles, l’antenne égyptienne d’Al-Jazeera et la chaîne des Frères musulmans, la confrérie du président déchu Mohamed Morsi.

La justice égyptienne a ordonné, ce mardi, la fermeture définitive de quatre télévisions, dont l’antenne égyptienne d’Al-Jazeera et Ahrar 25, la chaîne des Frères musulmans. Le tribunal administratif du Caire a également ordonné la fermeture de deux autres chaînes islamistes, Al-Quds et Al-Yarmouk.

La diffusion d’Ahrar 25, ainsi que de plusieurs autres chaînes islamistes, avait été interrompue quelques heures après la destitution et l’arrestation du président islamiste Mohamed Morsi par l’armée le 3 juillet, ce que les principales organisation de défense des droits de l’Homme en Égypte avaient dénoncé.

Les locaux d’Al-Jazeera en Égypte on été perquisitionnés en effet la chaîne satellitaire qatarie Al-Jazeera a récemment évoqué une « campagne » menée contre elle, en particulier depuis que ses locaux ont été fouillés dès le 3 juillet, après qu’elle a diffusé une vidéo dans laquelle Mohamed Morsi se disait le seul président « légitime » d’Égypte juste après sa destitution par les militaires.

Dimanche, trois journalistes indépendants étrangers travaillant pour la chaîne qatarie en anglais ont été expulsés d’Égypte, tandis que les locaux d’Al-Jazeera, Mubasher Misr, ont été perquisitionnés à plusieurs reprises et que du matériel a été saisi.

Un correspondant d’Al-Jazeera en langue arabe, Abdallah al-Chami, et un caméraman de la station égyptienne de la chaîne satellitaire, Mohamed Badr, ont également été détenus pendant plus d’un mois, selon la chaîne. Les autorités et les médias locaux accusaient Al-Jazeera de couvrir de façon partiale les événements sanglants qui ont suivi la destitution de M. Morsi à la suite de manifestations monstres réclamant son départ.

Source : RTL.fr