La LDJM s’explique sur la présence du vice président du CRIF à la soirée inaugurale

D’après Hamzatou à 18h58 le 19 Septembre 2013


Au lendemain de la soirée inaugural de la jeune LDJM , le réveil a été laborieux pour le collectif de défense des musulmans en effet après une soirée entaché par la venue incongrue du vice-président du Crif (CRIF qui d’ailleurs a fait un communiqué afin de donner sa position sur cette affaire), le président Karim Achaoui se devait de rectifier les choses.

Pour cela une réunion de crise extraordinaire s’est tenue mardi 18 Septembre, d’une part pour savoir si oui ou non Mr Meyer était invité et apparemment il ne l’était pas comme le suggère le communiqué de presse de l’association « après examen du listing fourni par la société Weezevent, il ressort que le nom de monsieur Habib Meyer ne figure absolument pas sur la liste des invités ou des intervenants de la ligue », mais aussi pour demander des explications à celui qui a fait en sorte que Mr Meyer prenne la parole, Mr Belkacemi qui est le vice président du collectif. 

D’ailleurs Mr Belkacemi s’est vu contraint à la démission puisque comme l’a dit Karim Achaoui dans un communiqué

« en conséquence, sa présence inopportune, au regard de certaines de ses positions, et de son engagement en sa qualité de conseiller du premier ministre israélien Benjalin Netanyahu et de sa fonction au sein du likoud, n’est pas compatible avec les valeurs de la ligue. Ce n’est donc pas en raison de sa qualité de député de la république que monsieur Habib Meyer a été hué. Monsieur Farid Belkacemi, vice président de la LDJM a démissionné de ses fonctions, ce dont j’ai pris acte. Enfin, il a été décidé de créer une charte des valeurs, dont l’objet est de réfléchir aux engagements auxquels la ligue doit s’attacher et le nécessaire équilibre qu’elle devra préserver entre d’une part la défense judiciaire des musulmans et d’autre part, notre présence aux côtés des autres mouvements politiques, religieux, culturelles ou associatives. » 

Il était de toute façon primordiale pour la crédibilité de cette association, qui a pour but la défense des droits des musulmans, de faire la lumière sur cette histoire afin de commencer son travail dans les meilleures conditions.

Loin de se laisser déstabiliser par un lancement pour le moins chaotique, la LDJM se concentre sur les grands combats judiciaires qui l’attendent et qui cristallisent attentes et espoirs depuis l’annonce de sa création. Dans cette optique, la plainte contre Charlie Hebdo a été déposée et une plainte contre le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, est actuellement à l’étude.

Suite à la présence de Meyer Habib à la soirée  inaugurale  de la LDJM,  le CRIF  a réagi en publiant  un communiqué sur son  site:

 « Le CRIF souhaite préciser qu’il n’est en rien associé à cette ligue. Meyer Habib était présent au titre de sa fonction de député de la 8éme circonscription des Français de l’étranger et non au titre du CRIF dont il n’est plus vice président et dont il n’est plus membre des instances exécutives.  Le CRIF note par ailleurs que  Monsieur Roland Dumas est membre de cette ligue laissant planer ainsi un doute sur la réelle objectivité de cette association. »