La science, le jeûne et la médecine…

Le jeûne serait-il en passe de devenir une thérapie médicale offcielle ? Depuis 1980, la pratique du jeûne a été inscrite dans une politique de santé publique en Russie, et il est fortement pratiqué et plébiscité en Allemagne. Des chercheurs américains ont engagé des recherches sur ce terrain de la science et n'hésitent pas à parler des bienfaits du jeûne dans des cas de cancer, notamment en matière de réduction des effets secondaires de la chimiothérapie…

« Nous ne pouvions pas prévoir que le jeûne prolongé aurait un effet remarquable dans la promotion de la régénération à base de cellules souches du système hématopoïétique. Quand vous avez très faim, le système tente d’économiser de l’énergie, et l’une des choses qu’il peut faire pour économiser cette énergie est de recycler un grand nombre de cellules immunitaires qui ne sont pas nécessaires, en particulier celles qui peuvent être endommagées »

Docteur Valter Longo, Professeur de gérontologie et sciences biologiques à l’Ecole de gérontologie de l’Université de Californie du sud

Lire aussi : Jeûner trois jours renouvelle totalement le système immunitaire

Découverte récente, peut-être, mais pas pour tout le monde et surtout pas pour les croyants qui ne voient en toutes ces découvertes anciennes ou actuelles qu'une confirmation de ce qui a été révélée dans les livres. Pour ce qui est de la médecine et le jeûne l'histoire est plus longue qu'il n'y paraît. Des médecins pionniers de la médecine moderne ont expérimenté dès la fin du 19e siècle, le principe de privation de nourriture pour lutter contre la maladie. Le Docteur Edward Hooker Dewey, Francis Gano Benedict aux Etats-Unis, le Docteur Otto Buchinger en Allemagne, ou encore Youri Nicoleav en URSS, autant d'expériences personnelles qui ont lutté contre les oppositions du corps médical de l'époque, et ouvert la voie à des recherches scientifiques.

Lire aussi : Le jeûne contre des maux du cerveau

Aujourd’hui, ces travaux et résultats étayés révèlent des données incroyables en matière de guérison de maladies invalidantes, voire graves. Pourtant, la pratique du jeûne comme une thérapie efficace n'est pas encore officiellement reconnue dans de nombreux pays, dont la France.

Voir : Le jeûne pour lutter contre les maladies cardiaques

Du côté religieux le jeûne est prescrit dans les trois religions monothéistes, le jeûne est pratiqué selon différentes façons mais l'essence reste la même. Le Créateur de toutes choses, qui connaît parfaitement sa création, a prescrit le jeûne court ou long afin de se rapprocher de Lui et de purifier son corps et son esprit.

Lors de l'émission « la Marche des sciences », FranceCulture a invité pour la première partie le Docteur Françoise Wilhelmi de Toledo, spécialiste du jeûne, directrice de la clinique Buchinger à Uberlingen en Allemagne, auteur du livre L’Art de jeûner (éditions Jouvence), et le chercheur Yvon Le Maho, écophysiologiste, directeur de recherche au CNRS à l'université de Strasbourg et membre de l’Académie des sciences.