La Syrie dénonce des visites illégales de personnalités politiques sur le territoire

D’après Larédac à 08h30 le 07 Janvier 2015

La Syrie s’est plaint à l’ONU de ce que plusieurs personnalités politiques, dont l’ancien ministre français Bernard Kouchner, soient « entrées illégalement » sur son territoire, et a demandé aux pays dont ils sont originaires de faire cesser cette « violation flagrante« . Dans une lettre datée du 24 décembre et dont l’AFP a eu copie, l’ambassadeur syrien à l’ONU Bachar Jaafari cite aussi l’influent sénateur américain John McCain.

Celui-ci est passé en mai 2013 en Syrie depuis la Turquie pour rencontrer pendant quelques heures des chefs rebelles syriens. Bernard Kouchner, ancien ministre des affaires étrangères, s’est pour sa part rendu en novembre dernier dans les zones kurdes du nord de la Syrie « sans que le gouvernement syrien le sache ni donne son accord« , souligne la lettre.

Damas « tient les gouvernements des pays dont ces personnes sont originaires pour pleinement responsables de cette violation de sa souveraineté« .

La lettre, distribuée aux 15 pays membres du Conseil, demande au secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon et au Conseil de « faire pression sur ces gouvernements pour qu’ils prennent immédiatement les mesures nécessaires contre leurs ressortissants qui entrent illégalement en territoire syrien« .

L’ambassadeur syrien cite aussi des visites de Peter Galbraith, ancien ambassadeur américain en Croatie, en décembre 2014, et de Walid al-Tabtaba’i, ancien membre du parlement koweïtien, en septembre 2013.

Source : AFP, Associated Press, ONU, Agence Sana, Iraq Today, L’Orient le Jour