La Une malsaine de l’Express

D’après Larédac’ à 00h07 le 09 Octobre 2013

Nous ne savons que dire en voyant cette Une de l’express, à tel point que l’article ne devait pas s’écrire mais le site Islam&Info a publié un article sur ce sujet qui résume bien le malaise qu’elle peut produire, malaise ressenti par les musulmans bien plus que le malaise de la gauche comme on peut le lire ci-dessus. L’article est signé Sami Zeïd. 

« L’Express dévoile sa nouvelle Une aujourd’hui sur les réseaux sociaux et le sujet est à nouveau le même : l’Islam et les musulmans.

La presse en France va mal… Il est vrai que les français lisent de moins en moins mais il parait évident que la nullité des magazines vendus y est pour quelque chose.

L’Express qui touche près de 8 millions d’euros par an de subventions de la part de l’Etat (soit nos impôts) se permet d’alimenter la haine en diffusant à nouveau une Une qui plaira à l’extrême droite et qui alimentera un peu plus l’islamophobie…

Comment peut-on parler de “démocratie” lorsque la presse dite “libre” vit grâce à des injections monétaires étatiques ? 

L’Express avait été taclé par ACRIMED (agence qui critique les médias) suite à ses nombreuses Unes tapageuses visant à créer le buzz à chaque numéro.

Ce sport national a trouvé sa nouvelle cible en discriminant les musulmans de France et d’ailleurs. 

Chaque semaine, un magazine à forte audience publie une Une qui lui permettra de vendre son torchon et faire son meilleur chiffre de l’année.

La question qu’on est en droit de se poser est la suivante :

Doit-on laisser passer  ces couvertures stigmatisantes qui véhiculent les plus grands fantasmes des extrémistes sur l’Islam ou doit-on au contraire attaquer les rédactions en justice ?

Bien évidemment, les rédacteurs en chef se cacheront derrière cette fameuse liberté d’expression (à deux vitesses) pour se faire passer pour des victimes de “l’Islam conquérant qui s’oppose à toute critique”.

Il existe tout de même quelques solutions à cela.

Tout d’abord, n’achetons plus ces torchons et ne leur donnons plus d’importance.

Ensuite promotionnons notre presse, nos médias musulmans partout autour de nous afin de faire connaitre la réalité de la situation de l’Islam en France et dans le Monde.

Pour finir, il est temps de développer des projets de grande envergure afin que demain nous ayons notre chaîne de télévision ouverte à tous.

La communauté en est capable mais s’en donnera-t-elle les moyens ?« 

Sami ZEÏD


Source : I&I