Le CFCM fustigie le CCIF

D’après Hamzatou à 09h05 le 25 Juillet 2013

On peut vraiment se demander quel est le rôle exact du CFCM, est -il vraiment le représentant des musulmans en France ? Est-il vraiment le rassembleur de la communauté ? Après le honteux épisode du début de Ramadan où les musulmans ont fait le choix de mettre de côté la décision de nos soit-disant représentants qui en réalité ne représente que ceux qui les ont mis en place, aujourd’hui le CFCM, par le biais d’un de ses ‘éminents’ collaborateurs, fustigie une autre organisation qui prend elle son rôle très au sérieux, et d’une façon malhonnête tel un enfant gâté revendique la propriété de la lutte contre l’islamophobie. Parceque ce n’est pas pour les actes de ces dernières semaines que le CFCM est en colère mais bien pour cela.  

En effet c’est dans le journal LeFigaro que M. Zekri s’est gentiment fait le juge du CCIF en déplorant la « politique offensive du CCIF », mais aussi en accusateur puisque selon lui le collectif aurait enflammé les esprits de la communauté musulmane : « Que savent-ils de ce qui s’est passé à Trappes ? » a-t-il déclaré assez énervé apparemment, il continue son analyse plus que douteuse au sujet du CCIF « leur objectif  est de faire peur à la communauté musulmane. Ils allument le feu en permanence….Nous, vendredi nous appelions au calme ». 

Alors, quelle est le rôle exact de cette organisme faisant le jeu du gouvernement, qui au lieu de féliciter le CCIF pour son travail de suivi des victimes, le rabaisse au point de le mettre en investigateur des violences de Trappes, le rôle du CFCM ne serait-il pas de rassembler tous ces acteurs qui luttent contre l’islamophobie ou la dénonce ? Hé bien non le CFCM a choisi de déshonorer le CCIF. Le but étant d’effacer un concurrent trop présent à son goût.

Quelle est vraiment la légitimité du CCFM en ce qui concerne les actes islamophobes ? Il est vrai qu’il recense ces actes, qu’il sort des chiffres mais lorsqu’il faut condamner, là il n’y a personne, en effet rappelez-vous que Mr Boubakeur avait apporté un soutien inconditionnel à son ancien patron Brice Hortefeux quand celui-ci avait gentiment lâché pendant l’université UMP « Quand il y en a un ça va, c’est quand il y en a beaucoup qu’il y a problème », si vous vous rappelez bien la scène, Mr. Hortefeux avait un jeune maghrébin en accolade au moment de ses dires.

Pour finir il a été demandé à Mr. Zekri ce qu’il pensait des femmes portant le niqab et plus précisément du cas de Cassandra et de Mickaël, hé bien encore une fois le CFCM tire à boulets rouges sur la communauté, se sentant assez à la hauteur pour juger celle-ci. Selon Mr. Zekri il s’agit « d’un intégrisme qui en nourrit un autre. Un fondamentalisme qui en nourrit un autre, celui de l’extrême droite« . Mais ce qui est plus choquant ce sont ses propos sur l’amalgame qu’il fait avec les convertis et les actes de violence dans les quartiers sensibles : « La très grande majorité des musulmans respectent la loi de 2011, mais certains, notamment des ‘convertis’ qui ne connaissent rien à l’Islam nni au Coran, qui veulent être plus musulmans que musulmans, vont vouloir faire la loi, brûlant des voitures, cassant des vitres. Ce faisant, ils font un tort considérable aux musulmans qui vont faire un amalgame.« 

TEPA soutient très favorablement le CCIF qui prend vraiment à coeur son rôle dans la dénonciation de tous ces actes islamophobes recensé par leurs soins. Nous les remercions pour les suivis juridiques et psychologiques qu’ils apportent aux familles des victimes de ces agressions d’une grande lâcheté et pour la plupart d’une extrême violence.

Source : Halalbook, SaphirNews, LeFigaro