Le chef de la commission de l’ONU chargé d’enquêter sur Gaza a démissionné

D’après Larédac à 17h41 le 03 Février 2015

Le chef de la commission de trois experts chargée par le Conseil des droits de l’homme de l’Onu d’enquêter sur le conflit de l’été dernier dans la bande de Gaza a démissionné lundi.

israël a mis en cause l’impartialité du Canadien William Schabas car celui-ci a travaillé comme consultant en 2012 pour l’Organisation de libération de la Palestine (OLP). Il avait alors rédigé une note juridique pour laquelle il a été payé 1.300 dollars.

William Schabas, professeur de droit international, avait été nommé en août dernier à la tête de l’équipe d’experts internationaux chargée d’enquêter sur d’éventuels crimes de guerre et violations des droits de l’homme durant l’offensive israélienne « Bordure protectrice ».

Dans une lettre au Conseil des droits de l’homme de l’Onu, dont Reuters a pu consulter une copie, il annonce sa démission immédiate pour ne pas gêner la rédaction du rapport d’enquête, qui doit être publié en mars.

Lors de la création de la commission d’enquête, le colonisateur avait dénoncé « un tribunal fantoche« . « Cela fait des années que le Conseil des droits de l’homme de l’Onu s’est transformé en un ‘Conseil des droits des terroristes’ dont les pseudo-investigations sont déterminées par avance« , avait dit Yigal Palmor, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

[Rejoignez-nous sur Facebook pour une information en continue]

L’état zioniste salue la démission du juge Schabas

L’état zioniste a salué mardi la démission du Canadien William Schabas de la présidence de la commission d’enquête de l’ONU sur la dernière guerre à Gaza, tout en dénonçant l’existence même de cette commission, « biaisée » et « anti-israélienne« .

« Après la démission du président, c’est tout le rapport (attendu en mars 2015, NDLR) de cette commission biaisée, aux positions anti-israéliennes, qui doit être mis au rebut« , a profité de réagir le Premier ministre Bibi « the King » Benjamin Netanyahu, dans un communiqué.

Le ministre des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, a salué la démission de celui qui était devenu la bête noire des diplomates israéliens, mais a dit ne s’attendre à « aucun impact sur les conclusions d’enquête qui ont été rédigées d’avance et dont le seul but est de nuire à Israël« .

La position de M. Schabas était intenable parce qu’il n’aurait pas fait état, au moment de sa nomination, du fait qu’il avait été rétribué il y a quelques années par les Palestiniens pour des activités de conseil juridique, a indiqué une source diplomatique israélienne à l’AFP.

L’état zioniste considère que toute la commission d’enquête du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU, chargée de se pencher sur de possibles crimes de guerre durant l’offensive – l’agression – zioniste contre Gaza l’été dernier, est a priori biaisée, quelle que soit sa composition.

Source : Avec AFP, Reuters