Le colonisateur a bombardé Gaza après un « tir de roquette palestinien »

D’après larédac à 19h16 le 20 Décembre 2014

Les avions de l’occupant israéliens ont lancé des frappes ciblées dans le sud de la bande de Gaza vendredi, quelques heures après un tir de roquette palestinien. Cette attaque est la première par les forces israéliennes depuis le cessez-le-feu instauré en août.

Cette attaque est la première par les forces zionistes depuis la guerre de 50 jours contre Gaza cet été.

Tsahal dit avoir riposté à un tir de roquette palestinienne un peu plus tôt dans la journée. israël a frappé dans le secteur de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza. Selon un porte-parole du ministère de la Santé de Gaza, l’attaque n’a pas fait de victimes.

La roquette palestinienne tirée précédemment a atterri dans un champ dans le sud d’Israël, sans faire de victime elle non plus.

Représailles contre le Hamas ?

Le porte-parole de l’armée zioniste, le lieutenant-colonel Peter Lerner, a expliqué dans un communiqué vendredi que « l’organisation terroriste du Hamas est responsable de l’attaque d’aujourd’hui contre Israël et qu’elle devra rendre des comptes à son sujet« . Tandis que le mouvement islamiste Hamas, qui dirige de facto la bande de Gaza, n’a pas endossé la responsabilité du tir de roquette, troisième incident grave depuis la fin des combats entre les deux belligérants l’été dernier, alors possible manipulation pour confirmer que le Hamas est terroriste ?

Ou alors comme un enfant gâté, montrer sa colère par la destruction, à la suite de la décision de la justice européenne de retirer le Hamas de la liste des organisations terroristes de l’UE et donc par ricochet augmenter la crédibilité de l’autorité palestinienne ?
Deux précédents tirs de roquettes palestiniennes n’avaient pas donné lieu à des représailles israéliennes.

Également vendredi, quatre manifestants palestiniens ont été touchés aux jambes par des tirs israéliens pour avoir ignoré des avertissements leur interdisant d’approcher de la clôture séparant la bande de Gaza de l’État hébreu, ont déclaré l’armée d’occupation et des responsables médicaux de Gaza.

L’état zioniste avait lancé le 8 juillet une agression militaire disproportionnée sur Gaza avec l’objectif déclaré de mettre fin aux tirs de roquettes palestiniennes sur son territoire. Et aussi les punirent de la mort des 3 réservistes en Cisjordanie….   

Les hostilités ont pris fin le 26 août dans le cadre d’une trêve conclue sous les auspices de l’Egypte.

Ces sept semaines de conflit ont fait plus de 2 100 morts côtés palestiniens, essentiellement des civils, selon le ministère de la Santé de Gaza. Cette guerre a coûté la vie à 67 soldats israéliens et six civils en israël.

Source : Afp, Reuters, Haaretz