Le Conseil théologique de France est né….

Photo prise lors de la 30e Rencontre annuelle des musulmans de France organisée par l'UOIF. © CHAMPALAUNE ROMAIN / SIPA

Ça y est, c'est fait, le conseil théologique de France a été créé. Des imams et savants en France, gravitant dans la mouvance des Frères musulmans notamment, ont créé un conseil théologique qui pourrait émettre des fatwas.

Le Conseil théologique musulman de France (CTMF) a vu le jour lors d'une réunion à Paris d'une cinquantaine de théologiens, imams et prédicateurs précise-t-on dans un communiqué.

9 membres dirigent le bureau exécutif, dont Ahmed Jaballah, ancien président de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF) que nous avions interviewé lors de la Rencontre des Musulmans de Rouen sur le thème de l'Excellence .

On y trouve aussi les noms de Larbi Kechat, recteur de la mosquée Addawa à Paris, Larbi Bechri, responsable de l'institut de formation de l'UOIF dans la Nièvre, et de l'imam et khatib (prédicateur) Mohamed Bajrafil. Bizarrement Mr Oubrou ne fait pas partie de ce collectif.

Comme on peut le constater beaucoup de ces savants font partie de la Confrérie des Frères musulmans, certains faisant déjà partie du Conseil européen de la fatwa.

Cependant le CTMF a affirmé dans son communiqué qu'il n'avait « pas vocation à représenter les musulmans de France« , qui en comptant les pratiquants ainsi que les non-pratiquants seraient estimés à environ 5 millions.

Par contre le CTMF demande « à l'ensemble des imams, des prêcheurs et des savants (musulmans) de collaborer avec le CTMF » et de « participer à ses projets et à ses travaux« .

Suite logique et déjà annoncée il y a quelques mois après les attentats de Paris, ce Conseil répond à l'appel à la création d'une structure théologique afin de répondre aux difficultés des musulmans de France et de combattre les extrémismes.

La première réunion de cette instance doit avoir lieu avant le ramadan.

Le CTMF s'est aussi adressé aux plus jeunes qui sont le plus souvent les plus influençables. Il « exhorte les jeunes musulmans à suivre la voie du juste milieu, à affirmer avec fierté leur appartenance à l'islam et à servir la société« , et invite la femme musulmane à y « jouer pleinement son rôle, au même titre que l'homme« .

Ahmed Jaballah a déclaré à l'AFP que le Conseil « s'inscrit dans une vision de modération« . Le CTMF l'affirme, les fatwas qui seront émises ne seront pas imposées mais ce seront des propositions, par exemple sur « le ramadan, la citoyenneté, l'enseignement« , « ce ne sera pas des avis qu'on impose, mais des avis qu'on propose« , a-t-il souligné.

Après les déboires du CFCM auprès du grande majorité des musulmans de France, comment cette organisation va être accueilli par la communauté ? La plus grande préoccupation est que l'on nous parle de Fatwas pour un Islam à la française !

Sources : AFP