Le Duc de Normandie déclare que « la France EXIGE un cessez-le-feu IMMÉDIAT » Ah bon !!!

D’après Larédac’ à 01h05 le 23 Juillet 2014

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a plaidé mardi pour un cessez-le-feu entre ses copains d’israël et le Hamas, en affirmant que « rien ne peut justifier la poursuite des massacres« . « En Israël et à Gaza, la situation est très très dure« , a déclaré Fabius à son arrivée à une réunion des ministres européens des Affaires étrangères à Bruxelles. 

« Rien ne saurait justifier la poursuite des attaques et des massacres qui font beaucoup de victimes et ne font qu’exacerber les tensions et les haines entre populations« , a-t-il ajouté. « La France veut agir avec beaucoup de force pour exiger un cessez-le-feu immédiat, et cette position sera tenue« , a dit le ministre.

Et doit-on vous croire Monsieur le « Duc » !! C’est bien vous qui aviez dit pour le Centrafrique :

La République centrafricaine est « au bord du génocide« , « Aujourd’hui c’est le désordre absolu, vous avez sept chirurgiens pour 5 millions d’habitants, une mortalité infantile dans certains coins du pays de 25%, un million et demi de personnes qui n’ont rien, même pas à manger, et des bandes armées, des bandits, etc » sur France 2 (organe de propagande) le jeudi 20 novembre 2013 … et qu’avez vous fait pour éviter le massacre ? Pour éviter les actes de cannibalismes ? Pour éviter la fuite de milliers de réfugiés ?….  Bah RIEN ! Est-ce du fait de vos intérêts économiques* 

Tout comme pour la Birmanie (Total – http://birmanie.total.com) ; ainsi que pour les chrétiens d’Irak, encore un petit mot et rien de plus ; et les minorités chrétiennes chez vos amis zionistes qui se font mal traités et à qui on profane sans cesse et par amusement les lieux de cultes ? Juste du bout des lèvres le petit mot ! Il ne faudrait pas froisser vos patrons !!!

« Ah vous autres politiques vous avez la verve facile, penchant plus sur le mensonge bien courtois afin d’exprimer ce que votre auditoire (crédule) veut entendre, sans aucune conviction de votre part ! Et cela est dû au fait que vos cœurs et vos âmes sont accrochés à ce bas monde … » Dr Mansour.

Bref, lundi, le président François Hollande a déclaré que « tout devait être fait pour mettre un terme immédiat à la souffrance des populations civiles à Gaza« . Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, et le chef de la diplomatie américaine, John Kerry, étaient au Caire mardi pour tenter d’arracher un cessez-le-feu entre le régime sioniste et le Hamas après 14 jours de bombardements israéliens à Gaza qui ont fait plus de 600 morts palestiniens toujours au moment où nous écrivons ces lignes.

Source : Afp, RFI

Relations économiques bilatérales

Les relations commerciales entre la France et la RCA souffrent elles aussi de la crise actuelle.
Les échanges commerciaux (52 M€) sont peu importants et les entreprises françaises peu nombreuses, mais la France reste le premier investisseur en RCA et a su, dans un contexte difficile, nouer des partenariats notamment dans les secteurs des services aux entreprises, des industries manufacturières, du commerce et des services bancaires. En dépit de l’instabilité politique et des risques sécuritaires, Air France, Bolloré (logistique et transport fluvial), Castel (boissons et sucre), Total (stockage et distribution des produits pétroliers), CFAO (distribution automobile) ont maintenu leurs implantations en RCA. L’arrivée en 2007 de France Télécom dans la téléphonie mobile marque un certain intérêt des investisseurs français. Les pillages consécutifs à la prise de Bangui par les rebelles le 24 mars ont fortement perturbé l’activité des entreprises françaises.
Alors qu’Areva avait signé un accord avec le gouvernement centrafricain le 1er août 2008 pour l’exploitation du gisement d’uranium de Bakouma (Est), les nombreuses difficultés (éloignement du gisement, mise au point du procédé de traitement du minerai, fourniture d’énergie, insécurité) et la baisse des cours mondiaux d’uranium à la suite de la catastrophe de Fukushima ont conduit l’entreprise française à suspendre ce projet. source :   http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/republique-centrafricaine/la-france-et-la-republique-1216/