Le percing en Islam : Que nous est-il autorisé

D’après Hajar à 11h05 le 20 Août 2013
           

La question du piercing en islam est un sujet compliqué auquel beaucoup de femmes sont confronté : « puis-je percer les oreilles de ma fille ? » « ai-je le droit de me percer tel ou tel endroit de mon corps ? »… Malgré la complexité de la question, cet article tentera, in sha Allah, de vous éclairer sur le sujet.
À la question : « Peut-on percer les oreilles d’une fille pour l’embellir ? » Cheykh ‘Outhaymine répondit :
« Ce qui est correct de dire, c’est que se percer les oreilles n’a rien de mal car il fait partie de la parure permise. Car il a été rapporté des femmes des compagnons qu’elles portaient des boucles à leurs oreilles. Et le mal causé est infime ; d’autant plus si les oreilles sont percées dès le très jeune âge, le mal guérit très vite. » [Al Fatâwa al Jami’a, page 913]

Le piercing à notre époque est une habitude des non croyants(es) et qui est connu pour être particulier à eux (à l’exception des oreilles qui est habituel depuis l’époque de la Révélation). Elle reflète leur philosophie et leur idéologie. C’est la pratique de femmes perverses (fasiqates). Le Messager de Dieu (pbsl) a dit : « Celui qui imite une secte (en arabeQawm, ou une communauté, un groupe), fait partie de celle-ci ». 

Percer les oreilles est donc autorisé par la majorité des savants. Par contre, percer d’autres endroits du corps (comme les lèvres, la langue, le nombril) n’est ainsi pas autorisé, étant donné que cela constitue une sorte d’automutilation, ce qui est condamné en Islam. C’est l’opinion connue d’un nombre important des savants contemporains. En outre, le perçing peut constituer un risque pour la santé (avoir des infections, des allergies, des rejets, etc…) inutilement car votre corps n’a nulle besoin d’être embellit par ce genre de « décoration ».