Le Vatican et la Palestine : Bientôt un accord sur l’Eglise dans les territoires ?

Le Vatican a annoncé mercredi qu'il allait bientôt signer son premier accord avec « l'Etat de Palestine », une formule retenue depuis deux ans par le Saint-Siège à la suite du vote de l'ONU, mais officialisée pour la première fois dans le cadre d'un traité. Une annonce qui n'a pas manqué de faire pleurnicher l'état sioniste qui s'aime à se complaire dans le rôle de Calimero.

Palestinian president Mahmoud Abbas (R) welcomes Pope Francis upon Francis' arrival to the West Bank town of Bethlehem May 25, 2014. Pope Francis made an impassioned plea for peace on a pilgrimage on Sunday to Bethlehem, the traditional birthplace of Jesus, urging an intensified effort to end the Israeli-Palestinian conflict.  REUTERS/Thaer Ghanaim/PPO/Handout (WEST BANK - Tags: RELIGION POLITICS) ATTENTION EDITORS - THIS PICTURE WAS PROVIDED BY A THIRD PARTY. REUTERS IS UNABLE TO INDEPENDENTLY VERIFY THE AUTHENTICITY, CONTENT, LOCATION OR DATE OF THIS IMAGE. THIS PICTURE IS DISTRIBUTED EXACTLY AS RECEIVED BY REUTERS, AS A SERVICE TO CLIENTS
Le pape François et Mahmoud Abbas le 25 mai 2014 Reuters

Le traité, qui a été finalisée mercredi, mais doit encore être signé, indique clairement que le Saint-Siège a basculé et clairement resserrer ses relations diplomatiques avec l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) auprès de l'État de Palestine.

Le président de l'autorité palestinienne Mahmoud Abbas a vu le pape François, ce samedi dernier, avant la canonisation de deux nouveaux saints, issue de la Terre Sainte de Palestine un jour plus tard.

Lire aussi : Une église de Gaza nouveau refuge pour des centaines de déplacés palestiniens

« Solution souhaitée des deux Etats »

Vatican_Palestine

Le chef de la délégation du Saint-Siège, Monseigneur Antoine Camilleri a également espéré que l'accord « encouragerait la communauté internationale (…) à entreprendre des actions plus décisives pour parvenir à une paix durable et à la solution souhaitée des deux Etats« .

Le Vatican utilise la formule « Etat de Palestine » depuis février 2013, à la suite de l'admission en novembre 2012 de la Palestine comme Etat observateur à l'ONU.

Si le Vatican n'a pas précisé de dates, selon l'agence spécialisée I.Media, l'accord pourrait être signé dès ce week-end, lors de la visite du président palestinien Mahmoud Abbas à l'occasion de la canonisation dimanche de deux religieuses palestiniennes.

Sources : Afp, Associated Press, Haaretz, Agence du Vatican, L'orient le Jour