Les députés européens votent pour un embargo sur les ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Une large majorité d’élus européens s’est prononcée jeudi pour un embargo sur les ventes d’armes à l’Arabie saoudite.

Le texte n’est, tout évidement, pas contraignant. Mais c’est une claque pour la diplomatie économique française, qui a fait de Riyad l’un de ses plus proches partenaires depuis 2012.

Lire : Un secret de Polichinelle ! « Diplomatie du chéquier » de l’Arabie

La résolution sur la crise humanitaire au Yémen a été adoptée avec une large majorité de 449 voix (36 contre, 78 abstentions, sur un total de 751 élus).

France's President Nicolas Sarkozy speaks with Saudi Prince Salman Bin Abdul Aziz as French Foreign minister Bernard Kouchner (L) and French Finance minister Christine Lagarde (2nd L) look on during a visit to the palace of King Abdul Aziz, founder of the Saudi kingdom, in Riyadh January 14, 2008. REUTERS/Eric Feferberg/Pool   (SAUDI ARABIA)
in Riyadh January 14, 2008. REUTERS/Eric Feferberg/Pool (SAUDI ARABIA)

L’amendement exigeant un embargo sur les ventes d’armes à l’Arabie saoudite a lui fait l’objet d’une majorité un peu plus étroite: 359 pour, 212 contre et 31 abstentions. « Pas d’armes pour les criminels » (expression que l'on pourrait utiliser pour tous , se sont félicités les socialistes français qui ont voté, comme prévu, en faveur de l’amendement.

« Cet appel du parlement européen (…) est sans précédent et prouve la frustration croissante à l’égard de la guerre menée par les forces saoudiennes au Yémen« , juge de son côté le Britannique Alyn Smith, du groupe des Verts-ALE.

A lire : « François d’Arabie » invité d’honneur des monarchies du Golfe

« C’est une piqûre de rappel nécessaire à l’adresse des Etats membres qui continuent d’ignorer le code de conduite européen sur les exportations d’armes« , estime quant à elle la Néerlandaise Marietje Schaake (libérale du Moyen-Orient) « et ce n'est qu'ensemble que nous pourrons les combattre« , a-t-elle dit.

L'Iran et la Russie, soutiens de longue date de la Syrie, ont également renforcé leurs coopérations militaire et nucléaire depuis la signature en juillet 2015 d'un accord historique entre Téhéran et les grandes puissances sur le programme nucléaire iranien.

Manuel Valls et le prince héritier saoudien Mohamed ben Nayef à Ryad. Le Premier ministre a annoncé que la France et l'Arabie saoudite avaient signé mardi des accords, des contrats et des lettres d'intention pour un montant potentiel de dix milliards d'euros. /Photo prise le 12 octobre 2015/REUTERS/Agence de presse saoudienne
Manuel Valls et le prince héritier saoudien Mohamed ben Nayef à Ryad. /Photo prise le 12 octobre 2015/REUTERS/Agence de presse saoudienne

La Russie a notamment autorisé la livraison à l'Iran de ses batteries antiaériennes S-300, au grand dam des puissances occidentales.

Relire : L’Arabie saoudite est devenu le premier importateur d’équipements militaires

Et le 23 novembre, Moscou a levé l'interdiction de vente et de livraison de matériel technologique lié au nucléaire lors d'une rencontre à Téhéran entre Vladimir Poutine et son homologue iranien Hassan Rohani.

Sources : Afp, Reuters…..