Les fables de Mr Manuel Valls

D’après Hamzatou à 18h42 le 1er Août 2013

                             

Le ministre de l’intérieur Manuel Valls s’est confié au site de news du NouvelObs. En évoquant la question de l’islamophobie, le ministre a répondu : «Le terme étant entré dans le langage courant, certains parlent d’islamophobie de bonne foi pour évoquer le racisme contre les arabo-musulmans. En revanche, d’autres, défenseurs d’un islam fondamentaliste, en particulier les salafistes, l’utilisent avec un objectif bien clair : empêcher toute critique de la religion et s’opposer aux principes de la République.»

«Un fondamentaliste vous dira que brûler une mosquée, caricaturer le prophète ou contrôler dans le respect de la loi une femme portant le voile intégral, c’est la même chose. Pour eux, il s’agit d’actes islamophobes. Je ne peux, moi, accepter cette tautologie.»

A en croire le ministre de l’intérieur, les attaques et intimidations à l’encontre de la population musulmane peuvent être légitime et ne se jugent pas de la même façon, comme s’il fallait comprendre que certaines étaient acceptables et d’autres pas. Pour donner du crédit à sa tentative d’explication, le ministre de l’intérieur emploie constamment le terme de « salafiste » pour décrire ceux qui défendent tout simplement leur droit à pratiquer leur religion.

Selon lui : «Les sites djihadistes (…) veulent donner le sentiment que les musulmans, notamment dans nos banlieues, sont les victimes des lois de la République. On l’a bien vu récemment à Argenteuil et à Trappes, pour ne parler que de ces deux villes. Pour eux, une femme voilée intégralement est une victime non de l’obscurantisme intégriste, mais de l’institution républicaine qu’est la police  ! (…) Pour les salafistes, l’islamophobie est un cheval de Troie qui vise à déstabiliser le pacte républicain.»

Un site dont le cœur de cible est la population musulmane, et relatant des faits du quotidien, est tout simplement d’après notre cher ministre, un site djihadiste.. Le djihadisme, ce fameux terme employé à tort et à travers, très récemment inventé, pour donner à l’Islam une connotation négative, proche de la terreur, revient très souvent quand il est question de parler des musulmans. Il s’agit donc là de considérer la population musulmane comme étant communautaire, avec une vision des choses condamnable, puisqu’un musulman ne sera jamais le bienvenu en France tant que son mode de vie ne correspondra pas à celui que le gouvernement tente de nous imposer, ce fameux Islam de France, ou Islam modéré.

Voici ce que Manuel Valls répond quand le NouvelObs le questionne sur le prétendu communautarisme chez les musulmans : «Malgré de gros efforts de rénovation urbaine, le ghetto est là. C’est le cas à Trappes comme à Argenteuil. Sur fond de crise économique, de misère, il existe une crise d’identité très profonde d’une partie de notre jeunesse. Preuve manifeste : le nombre significatif de convertis, dont une minorité se radicalise, et qui montre qu’une autre loi s’impose à des gens qui ne sont pas de culture musulmane.»

Alors que les français de confession musulmane considèrent à juste titre les convertis comme une véritable richesse, Valls estime de façon très effrayante qu’ils sont le fruit d’une crise d’identité…

«A Argenteuil, les auteurs des agressions dénoncées par deux jeunes femmes voilées n’ont toujours pas été retrouvés. Leur comité de soutien et leurs proches estiment que la police est bien plus efficace lorsqu’il s’agit d’agressions contre des juifs… La victimisation par rapport aux juifs est une vieille technique antisémite. On dit alors que les juifs sont davantage protégés par les autorités que les musulmans.»

Source : NouvelObs.

Le mot « islamophobie » un piège? Mr Valls vous faites erreur…

Dans son interview parue hier dans le Nouvel Observateur, intitulée « L’islamophobie est le cheval de Troie des salafistes », le ministre de l’Intérieur avance que le terme « islamophobie » […]  « a été forgé par les intégristes iraniens à la fin des années 1970 pour jeter l’opprobre sur les femmes qui se refusaient à porter le voile ». 

S’appuyant ainsi sur les théories erronées et fantaisistes de certains comme Caroline Fourest, qui affirment que le mot « islamophobie » a pour la première fois été utilisé en 1979 par les mollahs iraniens.

« Mr Valls laissez-nous vous dire que c’est tout simplement faux ! 

Il a été employé pour la première fois en 1921 par Etienne Dinet dans un petit ouvrage intitulé «L’Orient vu de l’Occident », dénonçant les élucubrations de certains auteurs de l’époque à propos de la religion musulmane.

Et contrairement à ceux qui alimentent aujourd’hui la peur de l’Islam et toutes ses conséquences désastreuses, Etienne Dinet lui, cherchait à donner une image positive de l’islam et à remettre en cause un certain nombre de préjugés sur les musulmans.

Mr le ministre, nous avons beaucoup de mal à comprendre votre démarche…tantôt vous dénoncez la montée des violences à l’encontre des français-e-s de confession musulmane, tantôt vous entretenez ce sentiment de défiance à leur égard.

Vous prétendez adresser des signes d’« affection » aux musulmans de France, mais votre posture, vos prises de paroles vis-à-vis de l’Islam et ses symboles disent pourtant le contraire.

Ne jouons pas avec les mots, le sujet est bien trop grave…Nous insistons, l’islamophobie discrimine, divise et engendre la violence… il y a donc urgence ! Pourtant vous trouvez encore le temps de polémiquer sur les mots !

Ce temps si précieux accordé aux médias, nous aurions apprécié que vous l’accordiez également pour recevoir en personne les victimes de l’islamophobie.

Vos compatriotes musulmans sont inquiets et aimeraient avoir votre attention mais il semblerait que prêtiez plus facilement l’oreille aux boutefeux. »

Source : CCIF

[la rédaction] : Mr Valls est vraiment un hypocrite qui a peur certainement que son programme de ministre soit malmené par ce mot qu’il ne veut pas entendre : islamophobie ! Vous êtes un menteur et vous avez votre choix. Mr Valls, si vous avez oublié nous non. Rappelez-vous quand vous disiez que le voile ne passera pas que c’était une question d’honneur pour la république et que plus tard pendant un repas avec vos amis sionistes vous avez osé dire avec une telle décontraction que cela en était malsain « Les juifs de France peuvent être fier de porter leur kipa »  mais aussi Mr Valls rappelez-vous quand vous dites que les musulmans se sentent moins protégés que les juifs mais quand réalité ce n’est qu’une technique de plus pour être antisémite ! Hé bien Mr Valls nous vous rappelons que c’est bien vous qui avait fermé les yeux afin de laisser librement des extrémistes juifs manifester à Paris, donc vous avez bien fait votre choix, nous vous dérangeons mais Mr Valls vous ne pouvez pas faire sans nous désormais et vous n’aurez pas l’Islam de vos rêves ! 🙂

4 comments

  • @Anonymous

    Oui nous comprenons nous aussi nous pensons cela c’est pourquoi nous essayons de relayer l’info la plus juste possible par la volonré d’Allah.
    C’est nous qui te remercions de nous suivre akhy baraka Allahou fik
    Qu’Allah t’assiste dans toute tes décisions

  • @AbdouLlah IbnAdam,

    Je pensais au CFCM et à l’UOIF qui se prétendent êtres les représentants de l' »islam de France ».

    Bref la récupération politique de notre communauté est vraiment quelque chose d’insupportable, dans un sens comme dans l’autre.

    Bravo pour votre Blog qui sans être dans la récupération au moins relais les informations trop souvent occultées des médias grand publique

    Merci et bonne continuation
    BarakaAllahu fikoum wa jazakoum Allah bi kheyrin

  • @Anonymous

    Mais de quelle instances parlez vous ? Nous sommes seul sachez le ! IL y a au moins le CCIF mais ce n’est pas leur travail de nous representer et il sont là pour nous défendre au mieux juridiquement. Mais il est vrai qu’une instance avec du poids et sans corruption interne serait la bienvenue

  • Salam ‘alaykoum wa rahmatuLlah

    où sont nos instances représentatives?

Comments are closed.