Les forces de la résistance Palestinienne sont venues en aide au camp de Yarmouk

Au huitième jour de l’offensive de l’état dit « islamique » (EI) sur le camp Al-Yarmouk, l’Armée Arabe Syrienne (ASA) a lancé un barrage d’obus de mortier dans les rues de ce camp; ce qui a conduit à de violents affrontements à la frontière du quartier d’Al-Qadam.

Avec les échanges de tirs qui déferlent, le Front Populaire pour la Libération de la Palestine (-Commandement général (FPLP-CG) – en coordination avec l’armée libération de la Palestine (PLA) et le Fatah Al-Intifada), a directement attaqué les combattants de l’état dit « islamique » (EI) sur la « Libye Street », et a ainsi repris le territoire perdu dimanche dernier.

Les forces de la résistance palestinienne sont maintenant en contrôle de 40 pour cent des districts des camps de Al-Yarmouk et Falasteen, avec la majorité de Al-Tadamon – les échanges de tirs dans ce dernier district impliquent d’autres forces que celles de l’état dit « islamique » (EI).

En raison de leur succès, les forces de la résistance palestinienne ont pu assurer la sécurité de 1600 civils à l’intérieur du quartier en créant un passage sécurisé vers le nord, où ils ont été accueillis par des travailleurs humanitaires et des soldats de l’Armée Arabe Syrienne.

Les soldats de l’ASA ont escorté les civils dans un camp sécurisé puis ont transféré ceux qui avaient besoin de soins dans un hôpital local.

Selon d’autres sources, dans le camp Jarmana, les forces de la résistance palestinienne tentent d’assurer la sécurité des civils restants dans le camp Al-Yarmouk.

Cependant, ils en sont incapables à l’heure actuelle en raison des factions d’insurgés – désignés « d’islamistes »- qui s’affrontent les unes contre les autres à l’intérieur même du camp.

En ce qui concerne les factions fidèles à Jaysh Al-Islam, elles sont actuellement coincées entre les forces de la résistance palestinienne et l’état dit « islamique » (EI). Des « rumeurs » font état de membres du Hamas affiliés à la milice « Aknef Beit Al-Maqdis » qui auraient fait défection au groupe « Jabhat Al-Nusra » affilié lui à « Al-Qaïda ». Toutefois, jusqu’ici aucune confirmation.

Le chef de l' »Armée libération de la Palestine libre », Khaled Al-Hassan (Alias ​​ »Abu’ Uday »), aurait été tué lors des affrontements avec l’état dit « islamique » (EI) près des limites des camps de Hajar Al-Aswad et de Yarmouk.

Le rapport complet (en Anglais) sur le camp de Yarmouk y compris les combats : http://www.almasdarnews.com/article/complete-battle-update-from-yarmouk-camp-1600-civilians-escorted-to-safety/